Critique 681 - Cadavre et le Sofa (Le)

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Tony Sandoval
Dessinateur : Tony Sandoval
Coloriste : Tony Sandoval
Traduction : Hélène Dauniol-Remaud
Éditeur : Paquet
Collection : Discover

Taille : Format ¾, Couverture cartonnée
Dépôt Légal : 01/2007
ISBN-10 : 2-88890-180-3
ISBN-13 : 978-2-88890-180-8
Nb Pages : 96
Prix de détail : 29.95$ (16.50€)

Genre : Drame; Chronique


Présentation de l'éditeur
Christian a disparu, et plus personne dans la ville ne sort pour jouer, excepté Polo qui préfère explorer les vastes prairies du coin. Il y rencontre Sophie, avec qui il va se retrouver plongé dans le mystère de la mort de Christian quand ils découvriront son corps sans vie au beau milieu de nulle part. Ils vont passer l'été a observer les états de décomposition du cadavre de Christian sur un vieux sofa qui d'une certaine façon, semble lié à Christian. A cette histoire, des gens étranges de la ville et éventuellement des loups garous seront ajoutés, offrant un épilogue plutôt étonnant.

Depuis quelques mois, on a le plaisir de découvrir une nouvelle collection d'albums de bandes dessinées mise sur pied par les éditions Paquet. Hormis leur taille qui est plus petite, soit aux environs des ¾ de la taille normale d'un album, ces volumes ont une autre particularité peu commune et souvent peu envisageable pour les livres de collection : celle d'avoir les coins ronds! wink

L'une des premières parutions de la nouvelle collection Discover est l'album Le Cadavre et le Sofa, entièrement réalisé par l'artiste mexicain Tony Sandoval, et bénéficiant d'une traduction de l'espagnol vers le français de Hélène Dauniol-Remaud. Un peu dans le même genre que ce que proposait Simon Hureau dans son oeuvre Tout doit disparaître, le récit présenté dans ce volume de 94 planches met en vedette des protagonistes adolescents habitant un petit village qui, au cours des quelques semaines suivant leur rencontre, prendront conscience de la fragilité de la vie en même temps qu'ils feront la découverte de leur sexualité. Invité en tant que spectateur dans cette courte période de vie de papier, le lecteur a droit à une histoire à double trame alors que, d'une part, se développe la relation entre les deux personnages principaux, et que de l'autre, le mystère concernant un cadavre trouvé dans un champ s'éclaircit. smile

Présenté selon un rythme lent et avec l'emphase variant entre les deux thèmes, cette bande dessinée, au prix à prime abord pas très invitant, donne l'occasion d'une lecture intéressante grâce à son histoire peu commune, mais surtout pour l'attrait du style graphique très singulier de l'auteur. En ce qui concerne les quelques planches dont le fini donne l'impression d'être incomplet, semble-t-il que les défauts rendent les choses bien plus intéressantes... wink

ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article

malaurie 25/01/2008 23:03

C'est une très belle BD...