Critique 683 - Spoon & White T.7 Manhattan Kaputt

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Jean Léturgie
Dessinateurs : Simon Léturgie & Franck Isard
Coloriste : Julien Loïs
Éditeur : Vents d'Ouest

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 02/2007
ISBN-10 : 2-7493-0306-0
ISBN-13 : 978-2-7493-0306-2
Nb Pages : 48
Prix de détail : 15.95$ (9.40€)

Genre : Polar; Humoristique



Présentation de l'éditeur
Deux flics gentiment allumés qui flinguent tout sur leur passage. Même la morosité ! Spoon ressemble à Dirty Harry. Sauf qu'il est petit, stupide, et dort avec un Goofy en peluche. White, lui, a tout d'un agent du FBI. Si ce n'est qu'il est bête comme un gyrophare et aussi inefficace qu'une paire de menottes sur un manchot. Reste donc le costard noir et la chemise blanche. C'est mince. Autant dire qu'avec une paire de flics aussi barrés, aucun new-yorkais n'est à l'abri d'une balle perdue... Car leur seul point commun est que les deux hommes se détestent... et ne reculent devant rien pour s'éliminer l'un l'autre et séduire la femme dont ils sont tous deux amoureux : Courtney Balconi, la présentatrice vedette de BNN, dont les décolletés plongeants en ont déjà noyé plus d'un... Pour ce nouvel opus, notre duo infernal rejoint la cellule antiterroriste de New York pour déjouer les plans diaboliques d'un terroriste maniaque. Parodiant entre autres la fameuse série « 24 heures chrono », ce nouvel épisode va encore une fois dynamiter la bande dessinée humoristique !

De retour pour une septième aventure rocambolesque, les deux détectives Spoon et White, qui partagent toujours la même délirante antipathie l'un envers l'autre, doivent encore une fois mettre leurs efforts en commun afin de sauver la pulpeuse Courtney Balconi. En effet, en proie aux menaces d'un ravisseur barbu, la ravissante journaliste est forcée de devenir l'émissaire de ce dernier, communicant via webcam les exigences insensées qui lui ont été dictées. Or, pendant ce temps, les agences gouvernementales américaines du CTU et de la CIA mettent leurs meilleurs éléments sur le dossier : les agents Zack Bauer et Jack Bistrow! hein

Continuant dans la veine des satires policières à l'humour dépourvu de censure, les auteurs Jean et Simon Léturgie, accompagnés de Franck Isard, s'amusent cette fois-ci à faire un gros clin d'oeil aux séries télé qui ont marqué le petit écran aux cours des dernières années. De ce fait, certains des personnages principaux et de soutien des séries 24 et Alias ont l'opportunité de jouer un tout nouveau rôle, soit celui d'un personnage de BD! winkthumb

En bref, avec ce septième volet de la série, le plaisir de lecture se voit une fois de plus dédoublé, alors que d'une part, de par l'incommensurable et incontournable bêtise des deux protagonistes, de multiples passages donnent l'occasion de sourire, et que de l'autre, de nombreuses apparitions de personnages de télévision connus peuvent être recensées dans l'album. Mariant ainsi l'humour et l'action de façon harmonieuse, voilà un nouveau tome qui continue agréablement une série déjà fort bien amusante! wink

ok ok ok /5

Lien vers la critique du tome précédent de Spoon & White:
arrow Spoon & White T.6 XXL

Publié dans Critiques

Commenter cet article