Critique 707 - Nero T.2 Arkhangelsk

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Alex Crippa
Dessinateur : Andrea Mutti
Coloriste : Angelo Bussacchini
Traducteur : Pierre Frigau
Éditeur : Casterman
Collection : Ligne Rouge

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 03/2007
ISBN-10 : 2-203-00334-0
ISBN-13 : 978-2-203-00334-7
Nb Pages : 56
Prix de détail : 19.95$ (9.80€)

Genre : Polar/Thriller



Présentation de l'éditeur
Les terribles blessures infligées à la jeune fille ont été grossièrement recousues sur les lieux du crime, très certainement par son assassin.

Nero a remonté la piste du criminel, Ivan Vanenko, permis son arrestation et trouvé son journal personnel. Il l'étudie pour comprendre sa psyché et ses motivations. Le père d'Ivan était un rescapé de la Deuxième guerre mondiale qui avait vu mourir tous ses frères d'armes ainsi que sa femme. La mort l'a toujours entouré et il a appris à son fils à l'accepter dès l'enfance, avec des méthodes traumatiques qui se sont imprimées dans la mémoire de l'enfant. La première des leçons paternelles a par exemple été de lui donner un petit chien et ensuite de l'obliger à le tuer. Ivan a grandi ainsi, froid et cynique, en apprenant à éviter tous liens avec quiconque...

Fasciné par Vanenko, Nero le suit en voiture lors d'un transfert en fourgon blindé. Un accident survient, au cours duquel tout le monde est tué, sauf Nero et Ivan. Le criminel est à nouveau en liberté...


Après la fin choc qui avait clôt l'enquête menée par le protagoniste dans le premier volet de cette série de polars, voilà que les auteurs effectuent un retour sur l'histoire précédente, en donnant une seconde chance au tueur psychopathe Ivan Vanenko. En effet, peu de temps après le début de son incarcération, le criminel est transféré d'un établissement de correction vers un autre centre de correction. Malheureusement pour les citoyens italiens, le transfert sera loin de se dérouler comme sur des roulettes... shock

À prime abord, on pourrait croire que les auteurs se seraient laissés tenter par la facilité de continuer à exploiter une formule gagnante en revisitant, sous un autre angle, le défi lancé à leur protagoniste. Or, comme on se le fait souvent dire par tous et chacun, il ne faut surtout pas se fier aux apparences! À ce titre, le scénariste Alex Crippa réussit fort bien de continuer dans la même ambiance la thématique du premier album, mais réserve une surprise de taille à ses lecteurs vers les dernières planches de l'album! Cela donne un revirement de situation qui mènera potentiellement la série dans une toute nouvelle direction pour le tome 3! winkthumb

En bref, voilà encore une fois une excellente réalisation de cette équipe d'artistes italiens, qui par la traduction appréciée de Pierre Frigau, vient conquérir les amateurs de bandes dessinées d'expression francophone! Un polar noir et passionnant à ne pas manquer! winkthumb2

ok ok ok ok /5

Lien vers la critique du tome précédent de la série Nero:
arrow Nero T.1 La Cinquième victime

Ainsi que vers celle d'un autre tome réalisé par Andrea Mutti:
arrow Section Financière T.1 Corruption

Publié dans Critiques

Commenter cet article