Critique 714 - Tendre Violette T.7 Les Enfants de la citadelle - Seconde partie

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Jean-Claude Servais
Dessinateur : Jean-Claude Servais
Coloriste : Raives (Guy Servais)
Éditeur : Casterman
Collection : Univers d'auteurs

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 05/2007
ISBN-10 : 2-203-36806-5
ISBN-13 : 978-2-203-00323-1
Nb Pages : 56
Prix de détail : 24.95$ (12.95€)

Genre : Roman graphique; Historique



Synopsis du site de Casterman
Dans le bourg-forteresse de Montmédy, Violette et son compagnon Antonin mènent l'enquête. Au coeur de l'énigme, le collier qu'ont voulu offrir à Violette, en vain, les enfants d'Anna Belle, la défunte chanteuse de cabaret accusée d'avoir collaboré avec les Prussiens. La précieuse parure pourrait-elle faire partie des fameux bijoux disparus de la reine Marie-Antoinette, réputés avoir été dissimulés quelque part dans la citadelle de Montmédy, lors du célèbre épisode de la fuite de Varennes ? Il faut faire vite. Car dans le même temps, le vieux châtelain fou qui hante la citadelle, obsédé par les célèbres bijoux, vient d'enlever la fille d'Anna Belle, Emilie, pour tenter de lui faire avouer ses douloureux secrets. Tout peut arriver, surtout le pire...

Une fois informée qu'Antonin était revenu chez lui après douze années de compagnonnage sur les routes du tour de la France, Violette décide de se rendre dans le bourg de Montmédy afin de le retrouver. Cependant, dès son arrivée, elle se retrouve au centre de la controverse de ce petit village, alors qu'elle s'intéresse au sort de deux jeunes enfants vivant dans les remparts de la ville. Mais qui sont ces enfants, et pourquoi retournent-ils dormir dans une chambre délabrée d'un édifice depuis longtemps abandonné? donnowhy

Cette suite et fin du diptyque amorcé dans le sixième tome de la série reprend le récit là où a pris fin le chapitre précédent, alors que Violette fut violemment agressée par le comte de Chauvency. Ainsi, à travers 52 nouvelles planches tout aussi superbement illustrées par Jean-Claude Servais que mises en couleurs par Raives, le lecteur découvrira l'un des secrets bien gardés du village datant de l'occupation Prusse, et ce grâce aux nouveaux dons paranormaux que Violette a récemment développés. Continuant ainsi dans le genre initié dans Lucye, le cinquième tome de la série, les auteurs livrent un récit se déroulant au début du XIXe dans un cadre ayant particulièrement touché l'artiste. En effet, c'est lors d'une visite à la citadelle de Montmédy au nord de la France, dans le département de la Meuse, que Jean-Claude Servais a imaginé cette histoire. Outre divertir ses lecteurs avec cette bande dessinée rafraîchissante, l'auteur espère qu'il contribuera à apporter un peu plus d'attention sur cette superbe région de la France en grand besoin de soins. wink

En bref, cette nouvelle réalisation de Servais et Raives ne manquera pas de plaire aux nombreux amateurs des travaux de ces artistes éponymes. Il est à noter que cette histoire en deux volumes est aussi disponible en version coffret, lequel est paru en même temps que cet album, et constitue ainsi un excellent point d'entrée dans la série classique Tendre Violette. winkthumb

ok ok ok ½ /5

Lien vers la critique du tome précédent de la série Tendre Violette:
arrow Tendre Violette T.6 Les Enfants de la citadelle - Première partie

Lien vers les critiques de deux autres albums réalisés par l'équipe Jean-Claude Servais et Raives:
arrow Diaboliques (Les) T.1 Première Époque et T.2 Deuxième Époque

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article