Critique 729 - Conjuration d'Opale (La) T.3 Les Gemmes

Publié le par Philippe Grenier

Scénaristes : Éric Corbeyran & Nicolas Hamm
Dessinateur : Grun (Ludovic Dubois)
Coloriste : Grun
Éditeur : Dargaud

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 09/2007
ISBN-10 : 2-50500-143-X
ISBN-13 : 978-2-50500-143-0
Nb Pages : 48
Prix de détail : 19.95$ (11.00€)

Genre : Aventure historique; Fantastique



Présentation de l'éditeur
En 1561, Nostradamus sauvait trois naufragés de la peste et leur confiait à chacun une pierre d'opale. "J'ai sauvé trois vies... Donnez-m'en trois autres. Voici trois opales. Vos fils seront l'autre."

70 ans après ce sauvetage, la prophétie de Nostradamus est en train de se réaliser... Walaya, Erik et Joachim se sont unis, en hommage au serment de leurs pères, mais leur "conjuration d'opale" est mise à mal par la loge Ars Magna qui cherche à mettre la main sur ces pierres depuis des décennies. Victime d'un malaise foudroyant, Joachim tombe sous les yeux de Rubens. Le hasard voulait qu'il porte justement sur lui les trois pierres si précieuses, qui atterrissent entre les mains d'Ars Magna. Les deux autres conjurés apprennent avec douleur la mort de Joachim. Le tome trois de cette série palpitante s'ouvre sur une réunion à Anvers des membres de la loge, qui discutent du sort à réserver à ces opales. Mais les choses ne sont jamais si faciles qu'elles en ont l'air...
Joachim était-il aussi peu méfiant que les frères le croient ?


Les deux premiers tomes de cette série avaient déjà offert quelques rebondissements surprenants, lesquels ont laissé savoir aux lecteurs qu'ils ne devaient en aucune occasion considérer quoi que ce soit comme acquis! En effet, ceci était à un point tel que la fin du second volet laissait supposer que Joachim, l'un des trois protagonistes, était mort! C'est donc sur cette note que démarre ce nouveau chapitre, avec Walaya et Erik, démunis de leurs Opales, pris en plein coeur d'une ville en état d'alerte suite à la découverte d'un cas de peste... shock

À ce qui a pu être observé dans les albums initiaux de cette série historique à caractère fantastique, il ne faisait déjà aucun doute que Ludovic Dubois, alias Grun, figurait parmi les artistes les plus doués dans la réalisation de bandes dessinées au dessin réaliste. Avec un rendu comparable à celui du talentueux Jacques Lamontagne, le lecteur se laisse donc instantanément transporter au coeur du récit intéressant, issu de la collaboration entre Éric Corbeyran et Nicolas Hamm. Ces derniers ont en effet imaginé une histoire dans laquelle les événements présentés sont partagés entre des scènes d'action et de la construction d'intrigue, sans oublier quelques manoeuvres magiques pratiquées par certains des personnages! Ce mélange équilibré entre les trois genres contribue à créer une atmosphère sombre et inquiétante qui profite pleinement du rendu du dessin de l'artiste. winkthumb

En résumé, voilà un nouveau chapitre de La Conjuration d'Opale encore une fois très réussi, dans lequel le lecteur (tout comme les protagonistes) aura droit à quelques surprises de taille. À lire! wink

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques des deux premiers tomes de La Conjuration d'Opale:
arrow Conjuration d'Opale (La) T.1 Le Serment
arrow Conjuration d'Opale (La) T.2 La Loge

Ainsi que vers celles de quelques autres titres récents scénarisés par Éric Corbeyran:
arrow Boule et Bill T.31 Graine de Cocker
arrow Imago Mundi T.9 La Colline blessée
arrow Imago Mundi T.10 Le Deuxième cercle
arrow Malvoulant (Le) T.1 Le Don
arrow Nanami T.1 Le Théâtre du vent
arrow Rosangella

Publié dans Critiques

Commenter cet article