Critique 735 - Boules vitales (Les)

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Sylvain Ricard
Dessinateur : Charles Masson
Coloriste : Raives (Guy Servais)
Éditeur : Futuropolis

Taille : Format recueil US
Dépôt Légal : 08/2007
ISBN-10 : 2-7548-0086-7
ISBN-13 : 978-2-7548-0086-0
Nb Pages : 128
Prix de détail : 31.95$ (17.00€)

Genre : Chroniques urbaines



Présentation de l'éditeur
Comme il aime à se surnommer lui-même, Ernest est un « serial baiseur ». Une de ses techniques de drague consiste à se rendre sur les marchés « bio ». Là « y a plein de sirènes qui ne demandent qu'à se faire attraper » et, parmi celles-ci, Peggy. Malgré sa balourdise, la sirène s'entiche du beauf. Il faut dire que Peggy résume le sommaire d'un journal féminin à elle toute seule. C'est une synthèse humaine de toutes les rubriques : mode, société, horoscope, régime...

Imaginons le concept suivant: un gars BCBG qui cumule toutes les caractéristiques principales du dragueur de classe mondiale rencontre une fille très jolie suivant toutes les tendances qui soient en commençant par les jus bio, jusqu'aux séances de stimulation positive servant, bien évidemment, à revigorer les chakras en harmonie! siffle Le premier a les deux pieds sur terre et se vante de ses conquêtes à ses copains ainsi qu'à ses collègues du bureau, tandis que la seconde vit dans un monde surréel béni de positivisme et questionne constamment son psy sur la profondeur de ses émotions. roll

Bien sûr, il est rare de rencontrer des gens qui correspondent à 100% aux profils imaginés par le scénariste Sylvain Ricard, toutefois, on connaît tous quelqu'un qui a un comportement similaire à au moins l'un d'entre eux, et donc il devient facile pour le lecteur de se laisser emporter par cette chronique urbaine pour le moins intéressante. Après avoir lu le premier des quatre chapitres, correspondant chacun à l'une des saisons d'une année, la fin de l'histoire devient d'ores et déjà bien claire, cependant le récit monté par le scénariste garde le lecteur motivé tout au long de l'album, sans oublier que certains des passages représentés par le dessin expressif de Charles Masson sont amusants et incitent à s'imaginer comment on aurait bien pu réagir dans une situation semblable! wink

En résumé, cette bande dessinée couvrant le très complexe sujet des relations humaines n'offre pas de surprises à son lecteur, mais demeure tout de même captivante du début à la fin. smile

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de deux autres tomes scénarisés par Sylvain Ricard:
arrow Fille de Rien
arrow Guerres Civiles T.1 Première partie

Publié dans Critiques

Commenter cet article