Critique 736 - Billy the Cat T.11 Le Chaméléon

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Jean-Louis Janssens
Dessinateur : Peral (Alain Perwez)
Coloriste : Scarlett Smulkowski
Éditeur : Dupuis

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 09/2007
ISBN-10 : 2-8001-3887-4
ISBN-13 : 978-2-8001-3887-9
Nb Pages : 48
Prix de détail : 14.95$ (8.50€)

Genre : Aventure; Jeunesse



Présentation de l'éditeur
Alors que plusieurs chats du quartier se font massacrer par des pitbulls, Billy et son compagnon Coryza font la rencontre d'un petit félin à l'étrange pelage vert. Mais sa couleur inhabituelle n'est rien à côté de ses étonnantes capacités d'adaptation olfactive. Ce chat est effectivement capable de changer son odeur en fonction des animaux qu'il rencontre. Toujours pratique lorsqu'on croise la route d'un pitbull hargneux et affamé ! Pratique mais pas très normal tout cela...

Surtout lorsqu'on découvre que ce minou émeraude se prénomme G8 et constitue l'un des fleurons de la société Frankengen, spécialiste de la manipulation génétique, laquelle s'apprête à dupliquer et à commercialiser des chats très spéciaux. Du 100% non-allergène au 100% fidèle à un seul maître, en passant par le sans griffe, le végétarien ou le fluorescent. Billy et ses amis auront bien du fil à retordre pour déjouer les plans diaboliques de ces scientifiques véreux !


Après avoir connu une stable évolution pendant six tomes, la série Billy the Cat a connu divers changements dans son équipe créatrice, alors que d'abord Stéphane Colman cédait la réalisation des planches des albums à Marco Ilin, avant de faire définitivement confiance à Peral, puis vint le tour à Stephen Desberg qui choisit à son tour de passer le flambeau de la scénarisation de la série à Jean-Louis Janssens. Avec ce 11e tome, c'est au tour aux coloristes du Studio Léonardo de laisser leur place à la talentueuse Scarlett Smulkowski pour la mise en couleurs de cet album! shock

Quoi qu'il en soit, pour le jeune lecteur, tous ces changements dans l'historique de réalisation des albums de la série passera tout à fait inaperçu tandis que son attention sera attirée vers le dessin invitant de l'artiste, pour ensuite être captivée par l'histoire amusante qui y est présentée. En effet, dès les premières vignettes de l'album, un prenant suspense s'installe dans le récit, invitant le lecteur à rester captivé par la nouvelle aventure entreprise par le jeune chaton Billy, son compagnon Coryza et leur nouvel ami à la fourrure verte et aux capacités extraordinaires! smile

En bref, avec ce onzième volet des aventures de Billy the Cat, le lecteur a droit à une bande dessinée amusante et soigneusement réalisée, dans un style qui plait incontestablement aux lecteurs du journal Spirou. À conseiller! winkthumb

ok ok ok ½ /5

Lien vers la critique du tome précédent de Billy the Cat:
arrow Billy the Cat T.10 Les Machines à ronronner

Ainsi que vers les critiques de certains autres tomes signés Jean-Louis Janssens:
arrow Karma T.1 Outrelieu
arrow Zapping Generation T.1 Trop laids !

Publié dans Critiques

Commenter cet article