Critique 744 - Mékong T.2 Piège en forêt Moï

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Jean-Claude & Agnès Bartoll
Dessinateur : Xavier Coyère
Coloriste : Claire Champion
Éditeur : Dargaud

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 08/2007
ISBN-10 : 2-205-05886-X
ISBN-13 : 978-2205-05886-4
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Aventure



Présentation de l'éditeur
Le deuxième volet d'une grande saga d'aventure au rythme palpitant, dans l'Indochine de la fin du XIXe siècle. Tout à la fois classique et résolument moderne!

Alan Thomas a retrouvé Meï Lin, l'héritière d'une mystérieuse cité cachée dans la jungle. La jeune fille est l'objet de toutes les convoitises : Duranton le milliardaire trafiquant d'armes, Phan Tanh San le régent de la Cour d'Annam et "cerveau" des "Pavillons Noirs"... Tous se lancent aux trousses d'Alan et de Meï Lin afin d'assouvir leur soif de pouvoir et de richesses.

Nos héros tentent de retrouver le père adoptif de Meï Lin mystérieusement disparu. Mais, ce que ne savent ni les uns, ni les autres, c'est qu'ils pénètrent un territoire hostile : le pays Moï...


Tout comme c'est malheureusement souvent le cas avec les premiers tomes d'une nouvelle série, l'opus d'inauguration de Mékong est tristement passé inaperçu à sa parution au deuxième trimestre de 2006. Or, avec la publication du second volet de cette aventure au débit inlassable, les curieux se firent plus nombreux, et donc, il fut tout à fait d'actualité de mettre en ligne, il y a quelques semaines, une critique au sujet d'Or rouge. wink

Cette première partie avait, en effet, fourni l'occasion aux lecteurs de faire connaissance avec les protagonistes de la série, alors que Jean-Claude Bartoll plaçait tout doucement les fondations de son intrigue. Ainsi, on apprit que la jeune Meï Lin est en fait Kim-Vang, la fille d'une princesse qui régnait sur la mystérieuse cité nommée Luang Jaya. À la mort tragique des parents de la jeune fille, un subalterne dévoué au père de celle-ci la prit sous son aile et la cacha de ses agresseurs sous une nouvelle identité. Toutefois, un malencontreux accident poussa Jonquière à confier la garde de Meï Lin à l'aventurier Alan Thomas. Ils entreprennent donc à deux la longue route vers la cité cachée, sans savoir quelles surprises les attendent au prochain tournant! shock

Avec son rythme haletant, cette aventure garde incontestablement le lecteur captivé tout au long de sa lecture. Pour accomplir cette réussite, les scénaristes ont encore une fois fait confiance à Xavier Coyère qui, avec son trait réaliste classique et surtout, très exact, propose 46 superbes planches, dont le dessin se trouve rehaussé par les couleurs appréciées de Claire Champion. En bref, voici l'une des séries les plus divertissantes parmi toutes celles composées par les Bartoll. À découvrir! winkthumb

ok ok ok ½ /5

Lien vers la critique du premier tome de Mékong:
arrow Mékong T.1 Or rouge

Ainsi que vers celles de quelques autres titres récents scénarisés par les Bartoll:
arrow Agence (L') T.1 Dossier Léda
arrow Agence (L') T.2 Dossier Pazuzu
arrow Diamants T.1 Charles Van Berg
arrow Insiders T.5 O.P.A sur le Kremlin

Publié dans Critiques

Commenter cet article