Critique 745 - Mysteries T.2 Seule contre la loi - Seconde partie

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Roger Seiter
Dessinateur : Vincent Wagner
Coloriste : Vincent Wagner
Éditeur : Casterman
Collection : Ligne Rouge

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 04/2007
ISBN-10 : 2-203-39252-5
ISBN-13 : 978-2-203-39252-6
Nb Pages : 48
Prix de détail : 19.95$ (9.80€)

Genre : Polar



Présentation de l'éditeur
Londres, au coeur de l'Angleterre victorienne. Devenue l'épouse d'Eustace Macallan (voir volume 1), la jeune et obstinée Valeria mène l'enquête sur le sombre et mystérieux passé de son époux. Celui-ci, en effet, a déjà été marié une première fois, et, en dépit d'un jugement qui lui a rendu la liberté, reste fortement soupçonné d'avoir causé la mort de sa défunte femme. Valeria, très éprise de son mari, est persuadée du contraire. Et s'est mis en tête de le démontrer à la face du monde. Au cours de ses investigations, elle fait la connaissance du très inquiétant Miserrimus Dexter, un aristocrate infirme et illuminé régulièrement saisi de crises de délire aigü...

Au mois de mai 2006 paraissait la première partie de ce diptyque impliquant l'une des premières femmes détectives de la littérature. En effet, tirée du roman The Law and the Lady de Wilkie Collins, cette histoire parue bien avant les premiers Agatha Christie, et placée dans un contexte de son époque victorienne, soit la fin du XIXe siècle, mettait en vedette la jeune Valeria Macallan, nouvellement mariée à un homme suspecté d'avoir assassiné sa première épouse. Inébranlablement convaincue de son innocence, elle entame une enquête qui la mène à rencontrer des âmes charitables partageant sa cause, mais aussi, des êtres des plus étranges... scared

Pour cette troisième bande dessinée de l'artiste Vincent Wagner, toutes réalisées à partir de scénarii de Roger Seiter, l'artiste continue dans la voie entamée dans la première partie de Seule contre la loi, en maintenant un trait clair et angulaire, parfois marqué de quelques touches d'incertitude, pour lequel une mise en couleurs froide contribue à communiquer les ambiances tendues de certaines scènes clé de l'album. Alors que ce dessin est parfaitement convenable pour cette histoire adaptée par Roger Seiter, c'est principalement la force du récit qui maintient le lecteur captivé jusqu'aux dernières pages de l'album. smile

En résumé, voilà une oeuvre littéraire qui se méritait amplement d'être adaptée afin d'être réalisée sous forme de bande dessinée, et ce, par des auteurs lui font définitivement justice! wink

ok ok ok /5

Lien vers la critique du tome précédent de Mysteries:
arrow Mysteries T.1 Seule contre la loi - Première partie

Ainsi que vers celles d'une autre série scénarisée par Roger Seiter:
arrow H.M.S. (His Majesty's Ship) T.1 Les Naufragés de la Miranda
arrow H.M.S. (His Majesty's Ship) T.2 Capturez la Danaë !
arrow H.M.S. (His Majesty's Ship) T.3 La Morsure du serpent

Publié dans Critiques

Commenter cet article