Critique 756 - Kid Paddle T.11 La Momie qui pue qui tue

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Midam (Michel Ledent)
Dessinateur : Midam
Coloriste : Angèle
Éditeur : Dupuis

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 10/2007
ISBN-10 : 2-8001-3949-8
ISBN-13 : 978-2-8001-3949-4
Nb Pages : 48
Prix de détail : 14.95$ (9.40€)

Genre : Humoristique



Présentation de l'éditeur
Kid Paddle, ce n'est pas seulement un gamin scotché à sa console de jeu qui passe sa vie à dégommer des horribles Blorks.
Kid Paddle, c'est aussi un joueur impénitent dont le cerveau est en constante ébullition : pour entrer au cinéma voir « Le retour de la momie qui pue qui tue » (un film ENA, bien sûr) ; pour créer sa propre bande dessinée à partir de gravures tirées des vieilles encyclopédies de son Papy ; pour fantasmer sur son père en as des arts martiaux tout droit sorti d'un manga hyper violent ; pour trépaner (mais c'est pour son bien !) Cindy, la poupée favorite de sa soeur...
Tant pis si c'est de mauvais goût, tant mieux si c'est gore !
Car rien ne résiste à l'imagination débordante du serial player !


En 1996, lorsque Michel Ledent - aujourd'hui mieux connu sous le pseudonyme Midam - présentait son premier album mettant en vedette un jeune garçon amateur des mondes monstrueux des jeux vidéos et de leur dépendance quasi mortelle, il faisait face à un double défi : créer une nouvelle série de bandes dessinées qui ne passerait pas inaperçue, tout en réussissant à captiver l'intérêt des jeunes lecteurs face à la concurrence franchement déloyale des fabricants de jeux vidéos et de consoles de divertissement. siffle

Kid Paddle T.11 Édition OdoramaPar un judicieux choix de représentation humoristique de scènes de jeux vidéos, et ce, à travers des personnages sympathiques auxquels il est facile de s'identifier, on peut aujourd'hui aisément confirmer que le pari pris par l'auteur, concernant la réussite de sa série, s'avère être l'un de ceux qui en ressort parmi les plus grands gagnants au chapitre des lectures jeunesse au cours des dix dernières années! D'ailleurs, pour fêter cet exploit, les éditions Dupuis ont effectué un tirage spécial de 20'000 de cet album (on le reconnaît par la taille des lettres "QUI PUE" sur la couverture), dans lequel a été insérée une page en «odorama». smile

En effet, en concurrence directe avec d'autres séries phares des éditions Dupuis, telles que Le Petit Spirou et Cédric, Kid Paddle s'est hissé au niveau des meilleurs vendeurs de l'éditeur, au point tel que le tirage initial des derniers albums s'approche même celui des nouveaux opus de Largo Winch! Alors que cette dernière série fait partie des favorites d'un très vaste lectorat, il faut savoir que les albums de Kid Paddle - dont celui-ci - plaisent autant aux lecteurs d'âge scolaire et secondaire qu'aux adultes, lesquels trouveront naturellement beaucoup de gags qui les feront se bidonner, avec celui de la page 20 de ce tome à titre d'exemple. rire

En bref, cet album, tout comme cette série en général, fait partie des excellentes parutions de l'année, et avec sa mise en marché quelques semaines avant la période des fêtes, il est à parier qu'il rendra de nombreux heureux lors d'échanges de cadeaux! winkthumb2

ok ok ok ok /5

Lien vers la critique d'une autre nouveauté récente signée Midam:
arrow Game Over T.2 No Problemo

Publié dans Critiques

Commenter cet article