Critique 776 - Gueule de Bois T.3 La Métamorphose d'Alléluia Carabine

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Philippe Foerster
Dessinateur : Philippe Foerster
Coloriste : Usagi (Patricia Tilkin)
Éditeur : Le Lombard

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 10/2007
ISBN-10 : 2-8036-2295-5
ISBN-13 : 978-2-8036-2295-5
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (10.40€)

Genre : Fantastique



Présentation de l'éditeur
Parti sur les ordres du club des milliardaires aveugles chasser à contrecoeur le cryptozoïde, Woody Woodstock échoue sur l'Île des Bienheureux en compagnie de «Piège-à-Loups», un psychopathe décidé à éradiquer tous les garous. Manque de chance, l'île en est pleine ! Un révérend de l'Ohio a converti les ânes au culte de Balaam et l'arrivée d'un véritable démon n'est pas pour lui déplaire. Heureusement que du temps où on l'appelait Pinocchio, Woody a déjà réussi à s'échapper de l'île...

Tandis que le premier tome de cette série offrait un côté novateur non négligeable, sans oublier une certaine poésie dans le genre de récit, le deuxième tome n'avait tout simplement pas réussi à répéter ce coup d'éclat, alors que le charme de la nouveauté avait complètement disparu, et que le récit présentait beaucoup moins d'intérêt que le précédent. Avec ce troisième opus, l'auteur Philippe Foerster tente de remonter le niveau de sa série en revenant sur une nouvelle partie du récit original de Pinocchio, tout en se permettant d'adapter le tout à la sauce Troisième Degré! smile

Ainsi, le protagoniste effectue un retour au mystérieux parc d'amusement où c'était carrément dimanche tous les jours de la semaine, et où les garnements profitant de l'oisiveté de ce milieu d'accueil se voyaient doucement transformés en ânes! Mais qu'en est-il devenu de tous ces ânes-garous depuis la jeunesse de Woody? C'est ce que l'auteur propose de découvrir dans La Métamorphose d'Alléluia Carabine. wink

Encore une fois, pour cette aventure fantastique, l'auteur s'en donne à coeur joie dans l'adaptation des faits et personnages de quelques fables bien connues, ajoutant cette fois-ci, un peu de saveur de L'île du docteur Moreau dans la sauce. Mélangeant l'absurde à l’insensé, il concocte un troisième récit qui s'avère être à la hauteur du précédent, mais sans plus. En bref, cet album devrait tout de même plaire aux amateurs de la série, mais n'est pas vraiment conseillé en tant qu'album de découverte. neutral

ok ok ½ /5

Liens vers les critiques des deux tomes précédents de Gueule de Bois:
arrow Gueule de Bois T.1 La Fée Puzzle
arrow Gueule de Bois T.2 Dix petits golems

Publié dans Critiques

Commenter cet article