Critique 782 - Petites Éclipses

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Fane (Stéphane Deteindre) & Jim (Thierry Terrasson)
Découpage : Fane & Jim
Dessinateur : Fane
Coloriste : <Aucun> - Noir & Blanc
Éditeur : Casterman
Collection : Écritures

Taille : Format A5, couverture souple
Dépôt Légal : 04/2007
ISBN-10 : 2-203-39630-X
ISBN-13 : 978-2-203-39630-2
Nb Pages : 296
Prix de détail : 32.95$ (15.95€)

Genre : Roman Graphique



Présentation de l'éditeur
Quelques jours avant la grande éclipse de soleil, six personnages quittent Paris pour aller vivre ensemble l'événement dans un gîte rural du sud de la France. Trois femmes, trois hommes. Tous ou presque sont trentenaires et amis de longue date, déjà un peu cabossés par la vie, mais avec des rêves et des désirs plein la tête. Quel précipité humain inattendu -- au sens presque chimique du terme -- ce huis-clos improvisé va-t-il finalement générer ?

L'une des plus grandes contradictions depuis le tout début de l'humanité est que l'homme doit à sa capacité étendue de communication le fait d'avoir pu prendre le contrôle presque absolu de cette planète bleue; cependant, en contrepartie, c'est par un manque flagrant et désolant dans cette même capacité à communiquer que, depuis la nuit des temps, de si nombreuses guerres et d'innombrables conflits ont malheureusement eu lieu. Naturellement, cette exclusion mutuelle de modes d'action se propage à tous les niveaux de groupement de population, et ce, jusqu'aux plus petits : le noyau familial ou le groupe d'amis. neutral

Avec Petites Éclipses, les artistes Fane et Jim ont décidé de tester l'un des modes de réalisation de bandes dessinées qui demande justement le mode de communication le plus poussé qui soit, c'est-à-dire, la réalisation à quatre mains. Ou, comme diraient-ils, à deux mains : la main droite de l'un et la main droite de l'autre! Au début du projet, chacun des auteurs s'était entendu pour « diriger » trois des six personnages, autant au niveau des dialogues que du dessin. Après une période de réalisation qui s'étendra sur plus de trois ans, ils livrent enfin leur joyau, une oeuvre qui, finalement, aura été complètement redessinée par Fane. Tandis que le résultat au plan graphique se retrouve ainsi plus unifié, l'essence commune des deux esprits créatifs n'en est cependant pas moins ressentie, alors qu'elle est jointe dans un osmose parfait, relatant avec brio ce week-end de quatre jours dans le sud de la France, lors duquel la communication entre les personnages a un immense rôle en soi. smile

Malgré le fait que cette réalisation de 296 pages ait été présentée en noir et blanc, on peut incontestablement affirmer qu'elle est néanmoins haute en couleurs! En effet, on y retrouve clairement tout un spectre de couleurs, en commençant avec le jaune des matinées ensoleillées du Sud de la France, le rouge de la passion, le rose de l'amour aveugle, le vert constaté dans la nature environnante, le cyan de l'eau claire et fraîche de la piscine, ainsi que les bleus de la désolation et de la remise en question ressentie par certains des protagonistes. Le dessin, quant à lui, permettra de découvrir une autre facette de ce talentueux artiste qu'est Fane, lequel a eu la fâcheuse tendance, pendant quelques années, à se cacher derrière la reproduction d'un style qui n'était pas le sien afin de reprendre la série Joe Bar Team de Bar2 (Christian Debarre). wink

En bref, voilà l'une des oeuvres incontournables de l'année 2007, un petit chef d'oeuvre qui ne manquera pas de plaire aux amateurs de récits qui touchent, et surtout qui provoquent sans retenue! winkthumb2

ok ok ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Benjamin F 20/02/2008 18:53

Oui encore une belle sortie de Casterman Ecriture. Néanmoins je trouve qu'il reste souvent un peu trop léger pour vraiment parler de chef d'oeuvre.