Critique 786 - Ronces T.2 Fleurs de néons

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Jean-David Morvan
Dessinateur : Nesmo (Alexandre Nesme)
Coloriste : Nesmo
Lettrage : Moscow Eye
Éditeur : Les Humanoïdes Associés

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 10/2007
ISBN-10 : 2-7316-1689-X
ISBN-13 : 978-2-7316-1689-7
Nb Pages : 48
Prix de détail : 23.95$ (13.00€)

Genre : Science-Fiction; Fantastique



Présentation de l'éditeur
Après sa chute mortelle, le géant est recueilli par d'étranges personnages qui vont le soigner dans une serre perdue au milieu d’un océan de buildings toujours plus envahissants et destructeurs. D'obscures forces sont à l'oeuvre, le combat entre la ville et la nature bat son plein. Mornières est encore loin de se douter de ce qui se trame, et poursuit son enquête, persuadé que le géant n'est pas le tueur. Il se heurte à sa hiérarchie qui veut en faire l'ennemi public numéro 1. Las, il décide de mener sa propre enquête qui le mènera en dehors de la ville, glissant de plus en plus vers un climat horrifique qui lui réserve de terribles mésaventures.

Pendant ce temps Rougalphes se fait poser une main artificielle, bien décidé à se venger. Entre cynisme et haine il compte bien se débarrasser de Mornières et du géant...


Démarrée deux ans plus tôt, cette nouvelle série, qui mélange science-fiction et fantastique, voit enfin paraître la deuxième partie de sa trilogie. Il est donc possible d'en savoir un peu plus au sujet du mystérieux personnage qui s'était introduit en ville au cours du premier épisode. Cependant, après avoir consacré quelques pages à ce géant muet, le récit se tourne rapidement vers le destin de l'inspecteur Mornières, lequel avait été le seul à ne pas avoir été tué lors du phénomène étrange qui avait dévasté le métro. Abandonné par sa conjointe, et harcelé psychologiquement par son supérieur, Mornières n'est pas loin du break-down... Reste à savoir jusqu'à quel point... shock

Illustré et mis en couleurs de façon magnifique par Alexandre Nesme, dit Nesmo, ce deuxième volet reprend directement le cours de l'histoire après la fin du premier tome. Ainsi, réparti sur 46 planches, ce deuxième tiers de la trilogie ramène le lecteur au plus profond de la forêt, tandis qu'une certaine partie du mystère se dévoile, et que l'enjeu final se rapproche. À chaque nouvelle page, les auteurs en mettent donc plein la vue au lecteur, lequel appréciera sans aucun doute le rendu des planches, tandis qu'il se questionnera sur le but visé par le scénariste. En effet, par son récit pour le moins étrange, Jean-David Morvan n'hésite pas à transporter ses lecteurs dans un monde imaginaire et légendaire tout à fait inusité! wink

En bref, de par ses dessins réussis et sa mise en couleurs riche et exceptionnelle, cette bande dessinée est un véritable spectacle visuel. Construite à partir d'un scénario bizarre et intriguant de Jidé Morvan, elle annonce des événements marquants pour la conclusion de son cycle! smile

ok ok ½ /5

Lien vers la critique du tome précédent de Ronces:
arrow Ronces T.1 Racines électriques

Publié dans Critiques

Commenter cet article