Critique 810 - Helldorado T.2 Esperar la muerte

Publié le par Philippe Grenier

Scénaristes : Jean-David Morvan & Miroslaw Dragan
Dessinateur : Ignacio German Noé
Coloriste : Ignacio German Noé
Éditeur : Casterman
Collection : Ligne d'Horizon

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 10/2007
ISBN-10 : 2-203-39311-4
ISBN-13 : 978-2-203-39311-0
Nb Pages : 48
Prix de détail : 19.95$ (9.80€)

Genre : Historique



Présentation de l'éditeur
Une île tropicale où Conquistadors et Indiens se livrent une guerre sanglante. Une terrible maladie qui ravage les deux camps. Le devenir de ce monde de feu et de sang est aujourd'hui entre les mains de deux adolescents et d'une jeune fille ! Alors que Dathcino, le jeune voleur tombé dans les griffes du Capitaine des Conquistadors, découvre l'horreur des camps d'expérimentation, son complice, Hutatsu, erre au coeur de l'île, en quête d'une stratégie pour sauver son ami. Au même instant, dans la cité Syyanas, la jeune Initsiii est prête à tout pour venir en aide aux plus malades. Le destin est en marche pour ces trois caractères hors du commun que la maladie unira contre leur volonté !

À l'instar de ce qui est encore actuellement, et ô combien malheureusement, la pensée populaire de quelques peuples sur notre planète bleue, le respect de la vie d'autrui au cours du XVIe siècle, particulièrement en ce qui a trait aux autochtones d'Amérique, était à son plus bas niveau, pour ne pas dire nulle. Il en a résulté de nombreux massacres humains, qui dépassaient de loin les pratiques sanguinaires de la culture locale, se traduisant ainsi parfois par l'extermination totale d'une lignée ancestrale de plusieurs millénaires! shock

Avec le premier tome de la série Helldorado, les auteurs Jean-David Morvan, Miroslaw Dragan et Ignacio Noé s'en sont donnés à coeur joie pour dénoncer certains de ces actes barbares en relatant, à travers des personnages et des lieux fictifs, un cas typique d'une colonisation par les Conquistadores d'une petite île tropicale baptisée Los Penitentes. Dans ce deuxième volet, le récit historique continue depuis la dernière page du tome précédent afin d'offrir la suite des événements tragiques ayant eu lieu sur cette petite île isolée. Pour illustrer ce récit marquant représentant les deux revers de la médaille d'une cruauté hors norme, soit autant de la part des envahisseurs que des habitants locaux, les scénaristes profitent de l'art du talentueux Ignacio Noé, qui à travers les 46 planches réalisées pour cet album, propose un contraste sans cesse renouvelé entre la beauté de la nature environnante et les horreurs des actions commises par les deux factions. neutral

En bref, coeurs sensibles, abstenez-vous! Cette bande dessinée conçue pour marquer et choquer ses lecteurs réussit formidablement bien sa mission! Pour les amateurs de la série Quetzalcoatl, dont le septième et dernier tome devrait paraître au cours de l'année 2008, voici une nouvelle série qui ne manquera pas de surpasser la susmentionnée, notamment grâce au dessin richement composé et mis en couleurs par l'artiste argentin Ignacio Noé. winkthumb2

ok ok ok ½ /5

Lien vers la critique du tome précédent de la série Helldorado:
arrow Helldorado T.1 Santa Maladria

Publié dans Critiques

Commenter cet article