Critique 835 - Porte d'Ishtar (La) T.1 La Nuit des masques

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Alain Paris
Dessinateur : Simon Dupuis
Coloriste : Eva de la Cruz Diaz-Valdés, Élodie Jacquemoire & Pierre Matterne
Lettrage : David Panzo
Coloriste de couverture : Sébastien Gérard
Éditeur : Les Humanoïdes Associés

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 01/2008
ISBN-10 : 2-7316-1696-2
ISBN-13 : 978-2-7316-1696-5
Nb Pages : 48
Prix de détail : 23.95$ 17.95$ (12.90€)

Genre : Polar; Historique



Présentation de l'éditeur
La « porte d'Ishtar » est à Babylone le lieu où certaines condamnations sont exécutées... Taliya, vingt ans, vient d'être nommée par la reine à la tête du Service de la Justice royale. Simultanément, un haut dignitaire a été assassiné chez lui, dans des circonstances mystérieuses et inexplicables. Alors que tout le monde s'attend à ce que l’affaire soit classée, Taliya soupçonne un complot de plus vaste envergure. Mais comment mettre en cause un autre haut dignitaire de Babylone quand on n'est qu'une jeune fille, occupant le poste traditionnellement dévolu à un homme ?

Cette année 2008 marque l'arrivée, dans le milieu de la bande dessinée franco-belge, d'un nouvel artiste québécois au sein des éditions Les Humanoïdes Associés. En effet, cet éditeur, qui présente déjà les oeuvres de François Miville-Deschênes, l'artiste de la série Millénaire, permet cette fois-ci à Simon Dupuis de rejoindre son confrère québécois à titre de dessinateur d'une nouvelle série historique se déroulant en basse Mésopotamie. smile

Ainsi, sur un scénario d'Alain Paris, à qui l'on doit notamment les deux tomes de la série Galata, Simon Dupuis illustre un récit de type polar mettant en vedette l'une des rares femmes scribes de l'époque. Réalité ou pure fantaisie, cette dimension de l'album n'est pas vraiment ce qui a le plus d'importance. En fait, ce qui attire l'attention du lecteur est plutôt le ton du récit qui, après avoir cherché à présenter, en début d'album, un peu trop de faits et d'éléments dans un nombre limité de planches, parvient à se stabiliser et se concentrer sur l'enquête principale du diptyque. neutral

Côté dessin, on remarque certaines similarités avec le style de Réal Godbout, l'auteur de la série Red Ketchup, avant de profiter de 46 planches mises en couleurs une équipe de trois coloristes composée de Eva de la Cruz Diaz-Valdés, Élodie Jacquemoire et Pierre Matterne. À noter que cet album bénéficie au Québec d'un prix de lancement de beaucoup inférieur au prix de détail suggéré. En effet, plutôt que d'être proposé au prix régulier de 23.95$, il est mis en marché au prix spécial de 17.95$. Ne manquez pas cette belle occasion de découvrir ce nouvel artiste québécois! winkthumb2

ok ok ½ /5

Lien vers la critique d'un autre tome scénarisé par Alain Paris:
arrow Galata T.2 L'Ermite des Météores

Publié dans Critiques

Commenter cet article