Critique 841 - Elle(s)

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Bastien Vivès
Dessinateur : Bastien Vivès
Coloriste : Bastien Vivès
Éditeur : Castermam
Collection : KSTЯ

Taille : Format recueil US souple
Dépôt Légal : 05/2007
ISBN-10 : 2-203-00376-6
ISBN-13 : 978-2-203-00376-7
Nb Pages : 102
Prix de détail : 19.95$ (9.95€)

Genre : Chronique



Présentation de l'éditeur
ELLE(s) sont deux. Vous les avez sans doute croisées.
ELLE(s) sont vos amies, ou vous peut-être...
ELLE(s) sont celles qu'on a aimées et celles dont on a rêvé.
ELLE(s) ont 18 ans, nous aussi...


Elle(s), c'est l'histoire de deux jeunes demoiselles qui, toujours dans leur dix-huitième année, sont à cheval entre l'adolescence et l'âge adulte, entre l'insouciance et la responsabilisation, entre l'amour innocent et la réalité de la vie. Cependant, Elle(s) c'est aussi l'histoire de Renaud, un jeune homme un peu plus âgé, conscient de l'écart entre lui-même et les deux autres protagonistes, et donc au caractère plus réfléchi. Finalement, Elle(s) c'est une spirale tumultueuse de l'amour sans sentiments entremêlés de sentiments amoureux non exprimés... wink

À peine quelques années plus âgé que ces personnages féminins, le jeune auteur Bastien Vivès réalise sa première bande dessinée mettant en vedette un trio de personnages qui ont comme particularité de faire penser à certaines personnes que l'on côtoie ou que l'on a déjà connu dans le passé. Jetant un regard critique et assez réaliste sur les relations fugaces et immatures souvent vécues chez les jeunes adultes, l'auteur dépeint une histoire qui permet au lecteur de passer par une gamme d'émotions, comprenant l'empathie et l'acceptation, tout autant que l'incompréhension et la révulsion. shock

En bref, voilà une bande dessinée touchante qui s'avère être beaucoup moins profonde que ce qui peut être lu dans l'oeuvre Petites Éclipses, mais qui du coup, la rend accessible à un plus vaste lectorat. En ce qui a trait au dessin présenté dans ce tome, le lecteur se laissera assez rapidement transporter par le style graphique de l'artiste, qui réussit aisément à transmettre les émotions de ses personnages tout en offrant un rendu graphique joli dans son ensemble. smile

ok ok ok /5

Lien vers la critique d'une autre oeuvre de la collection KSTЯ:
arrow Rage au Poing (La)

Publié dans Critiques

Commenter cet article