Critique 846 - W.E.S.T. T.4 Le 46e État

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Fabien Nury & Xavier Dorison
Dessinateur : Christian Rossi
Coloriste : Christian Rossi
Éditeur : Dargaud

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 01/2008
ISBN-10 : 2-205-05964-5
ISBN-13 : 978-2-205-05964-9
Nb Pages : 60
Prix de détail : 21.95$ (13.00€)

Genre : Western; Fantastique



Présentation de l'éditeur
L'identité du redoutable révolutionnaire Islero, alias le docteur Carlos Finlay, n'a pas encore été révélée au W.E.S.T, envoyé à Cuba par le gouvernement américain afin de veiller au "bon déroulement des élections" (sic). Objectif avoué de la Maison Blanche : faire de Cuba un État aux bottes des Américains. La raison est d'abord économique : les richesses naturelles de l'île ont entraîné d'importants investissements notamment de la part de la United Fruit qui entend conserver sa main mise. Mais sur place la situation est explosive, la révolution couve, le candidat présenté par les Américains n'a pas le soutien d'une grande partie de la population qui ne jure que par Islero. Au comble des tensions, les membres de W.E.S.T sont écartelés par leur mission officielle et leurs sentiments personnels.

Après un premier cycle des plus appréciés, Fabien Nury, Xavier Dorison et Christian Rossi proposèrent, en août 2006, la première partie de la deuxième mission confiée aux membres d'élite de l'équipe W.E.S.T. Ce nouveau volet permet donc de retrouver l'équipe du Weird Enforcement Special Team qui se retrouve, pour le compte du Président Roosevelt, sur l'île de Cuba, en plein coeur d'une révolution menée par Islero et Isela. En fait, après avoir contribué à chasser les Espagnols, les politiciens et riches exploitants américains sont en situation d'annexer l'île de Cuba sous la pression d'intérêts privés. Cependant, Chapel, tout comme Isela et les habitants de l'île, ne voient pas les choses de la même façon... wink

Dérogeant du style principalement western qui transpirait naturellement du cadre du premier cycle, les auteurs ont opté pour une intensification de l'aspect paranormal dans ce deuxième cycle, en profitant notamment des innombrables possibilités liées aux légendes et croyances des religions afro-cubaines. Offrant la suite et fin du deuxième cycle à travers un récit passionnant, les scénaristes bénéficient de l'excellent travail de Christian Rossi qui, à l'instar des trois premiers volets de cette série exceptionnelle, réalise à la fois le dessin et la mise en couleurs des 58 planches de cet album. bravo

En bref, voilà encore une fois une très belle réussite présentée par ces trois auteurs. Les amateurs du premier cycle ne seront pas déçus, tandis que l'année 1902 du Weird Enforcement Special Team se traduit par une excellente opportunité de lecture, tout à fait à la hauteur de l'aventure extraordinaire présentée dans le cycle précédent. thumbs

ok ok ok ok /5

Lien vers la critique du tome précédent de la série W.E.S.T:
arrow W.E.S.T T.3 El Santero

Ainsi que vers les critiques de quelques autres albums signés Xavier Dorison et/ou Fabien Nury:
arrow Brigades du Tigre (Une Aventure des) - Ni Dieu, Ni Maître
arrow Long John Silver T.1 Lady Vivian Hastings
arrow Maître de Benson Gate (Le) T.1 Adieu Calder

Publié dans Critiques

Commenter cet article