Critique 91 - Travis T.7 La Tarentule

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Fred Duval
Dessinateur : Christophe Quet
Coloriste : Pierre Schelle & Stéphane Rosa
Editeur : Delcourt
Collection : Neopolis

Taille : Grand format
Dépot Légal : 10/2005
ISBN : 2-84789-436-5 (ou 2-84789-983-9 pour l'édition coffret)
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (13.00€)

Genre : Science-fiction



Synopsis du site de Delcourt
Mai 2053. Le service de sécurité de Vitruvia autorise l'approche de la Tarentule, l'engin de chantier qui doit détruire le Hameau des Chênes. Au coeur de celui-ci, Travis comprend la véritable nature de la toile qui a été tissée pour le piéger. Débarquant d'Istanbul, Vlad Nyrki prend lui aussi conscience que le dénouement sera fatalement venimeux.

Après un interlude assuré par Ludwig Alizon pour le deuxième tome de ce cycle, Christophe Quet, Pierre Schelle et Stéphane Rosa reprennent leurs crayons pour nous livrer le dernier tome de triptyque à la numérotation peu commune! En effet, afin d'exprimer la temporalité des deux précédents tomes prenant place au siège de Vitruvia, les tomes furent chiffrés 6.1 et 6.2!

Avec un dessin précis et soutenu par une scénario solide de Fred Duval, c'est avec de nombreuses scènes d'action sur un découpage tout à fait intéressant, ressemblant parfois à l'approche cinématographique utilisée pour les épisodes de la télésérie 24, que les auteurs terminent ce deuxième cycle intéressant!

En bref, une lecture appréciée et un très bon album de Fred Duval. ok À noter pour les collectionneurs, la première édition de cet album est dotée d'un vernissage sélectif pour souligner le 10e anniversaire de la collection Série B! ok

ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article