Critique 851 - Gus T.2 Beau bandit

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Christophe Blain
Dessinateur : Christophe Blain
Coloriste : Alexandre Chenet, Christophe Blain & Walter Pezzali
Éditeur : Dargaud

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 01/2008
ISBN-10 : 2-205-05953-X
ISBN-13 : 978-2-205-05953-3
Nb Pages : 88
Prix de détail : 24.95$ (14.00€)

Genre : Western; Humoristique



Présentation de l'éditeur
Gus, Gratt et Clem reviennent avec bonheur dans ce second volume imaginé par Christophe Blain qui réinvente le western. Pas moins.
De nouveau les lecteurs auront droit à une suite d'histoires à la fois indépendantes et liées les unes aux autres puisque l'auteur distille des éléments au fur et à mesure du scénario. Gus a toujours un coeur d'artichaut quand il s'agit de femmes (aaaah, Nathalie !), Clem semble plus sérieux mais reste toujours tiraillé par ses amours et Gratt a tout du compagnon d'aventure toujours prêt à partir attaquer une banque !


À quelques jours près l'année dernière, le premier tome de cette nouvelle série signée Christophe Blain avait l'objet de la 500e critique sur le site de Critiques BD!. Il faut dire qu'après avoir réjouit ses lecteurs avec les cinq opus de sa série Isaac le Pirate, les attentes étaient grandes en ce qui concernait cette nouveauté, et donc, il était bien normal d'en marquer l'arrivée en sol québécois! Un an plus tard, Gus est de retour, avec une nouvelle série de récits au nombre de pages très irrégulier, soit allant de une à trente-sept planches, pour constituer un second service de 88 pages, présenté dans le nouveau format un peu plus large des éditions Dargaud. wink

Demeurant toujours dans le même style de réalisation qui avait le bonheur des uns et la déception des autres dans le premier opus intitulé Nathalie, l'auteur récidive dans ce deuxième volet en proposant des histoires à l'humour incertain, qui traitent de façon difficilement saisissable les relations amoureuses pour le moins compliquées entre ses protagonistes et les jeunes demoiselles qu'ils convoitent. Côté dessin, on a le bonheur de continuer à ressentir le même dynamisme dans le trait que l'on pouvait apprécier dans Isaac le Pirate, assurant ainsi au moins un des deux angles d'importance pour les amateurs des réalisations de l'auteur. neutral

Enfin, il est clair que les inébranlables amateurs des travaux de Christophe Blain réussiront à trouver quelques éléments de satisfaction lors de la lecture de cet album. Cependant, pour les autres qui ne connaissent toujours pas l'auteur, il serait plus intéressant pour eux, autant que pour lui, de le découvrir à travers sa sympathique série Isaac le Pirate, plutôt que par cet album bien moyen. sad

ok no /5

Lien vers la critique du premier tome de la série Gus:
arrow Gus T.1 Nathalie

Ainsi que vers celle d'un autre tome réalisé par Christophe Blain:
arrow Isaac le Pirate T.1 Les Amériques

Publié dans Critiques

Commenter cet article