Critique 856 - Dômu - Rêves d'enfants (Intégrale)

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Katsuhito Otomo
Dessinateur : Katsuhito Otomo
Coloriste : <Aucun> - Noir & Blanc
Traduction : Anne-France Reycoquais
Lettrage : GB One
Éditeur : Les Humanoïdes Associés

Taille : Format A5, couverture souple
Dépôt Légal : 01/2008
ISBN-10 : 2-7316-2132-5
ISBN-13 : 978-2-7316-2132-7
Nb Pages : 236
Prix de détail : 16.95$ (9.90€)

Genre : Manga; Fantastique; Polar



Présentation de l'éditeur
Identique à la version originale japonaise (en français tout de même !), le livre culte de l'auteur de Akira.

Dômu aurait pu être l'histoire banale d'une banlieue japonaise... Dômu aurait pu être un simple polar sur des meurtres inexpliqués dans une cité perdue... Dômu aurait pu se suffire d'une satire sociale de la société japonaise contemporaine... Mais dans les mains de Katsuhiro Otomo, Dômu devient un miroir du fossé culturel qui sépare la jeunesse et les adultes au pays du soleil levant. Une sombre métaphore matérialisée par les affrontements homériques d'une petite fille et d'un vieillard à base de pouvoirs psychiques... Inoubliable.


Avant de réaliser sa série légendaire de mangas intitulée Akira, l'auteur Katsuhiro Otomo avait déjà été reconnu pour une réalisation précédente de moins grande envergure. Cette réalisation avait d'abord été publiée, après sa traduction en langue française, sous forme de petits recueils d'une série intitulée Rêves d'enfants. Puis, après quelques années, ces derniers furent pour la première fois regroupés dans un seul tome rebaptisé Domu. wink

Onze ans après la parution de cette première intégrale, les éditions Les Humanoïdes Associés ramènent ce polar à caractère fantastique dans les bacs des nouveautés avec une troisième édition actualisée, et rehaussée d'une nouvelle couverture originale. Il devient ainsi possible, pour une nouvelle génération de lecteurs, de découvrir cette histoire relatant les tourments d'une communauté habitant un groupe d'immeubles dans une grande ville du Japon. shock

Démontrant déjà à ce moment une belle maîtrise de son trait, l'artiste Katsuhito Otomo livre une histoire angoissante dans un monde où le surnaturel est en parfait osmose avec la réalité! smile

ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article