Critique 857 - Oeil était dans la tombe (L')

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Christian De Metter
Dessinateur : Christian De Metter
Coloriste : Christian De Metter
Éditeur : Casterman
Collection : Univers d'auteurs

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 12/2007
ISBN-10 : 2-203-00440-1
ISBN-13 : 978-2-203-00440-5
Nb Pages : 72
Prix de détail : 29.95$ (14.95€)

Genre : Polar Noir



Présentation de l'éditeur
Patrick Vaille, jeune chef d'entreprise à qui l'existence semble réussir, vit néanmoins dans le souvenir encombrant d'un père aimé/détesté, Jacques, personnage médiatique au caractère très marqué, et dont il assume difficilement la mémoire. Aussi, lorsqu'un maître chanteur menace son épouse de révéler des photos compromettantes pour la figure de ce père décidément envahissant, le jeune homme passe à l'action et tue le maître chanteur, dans des circonstances sordides. Le premier pas d'un terrifiant engrenage criminel... et la première surprise d'un scénario riche, tendu et particulièrement fertile en rebondissements.

Après avoir livré une adaptation sous forme de roman graphique d'un roman de Fabrice Caro, voilà que Christian De Metter plonge à son tour dans la scénarisation, alors qu'il propose un polar noir des plus sombres et des plus tortueux. En fait, le protagoniste Patrick Vaille, pour qui la vie semble être à son meilleur tandis que sa conjointe et lui-même attendent un enfant, voit sa vie de tous les jours basculer alors qu'il choisit de se débarrasser d'un maître chanteur qui lui pourrit l'existence. Cette décision déclenchera une cascade d'événements qui fera ressurgir en lui un côté sombre des plus inattendus... shock

Encore une fois superbement réalisée, cette bande dessinée permet aux lecteurs de découvrir un nouvel opus réalisé par l'auteur de Vers le Démon, une oeuvre parue deux ans plus tôt, toujours aux éditions Casterman. À l'instar de cette précédente histoire, la vengeance est au coeur du sujet de cet album-ci, seulement, l'auteur l'aborde ici qu'à titre d'élément déclencheur pour lui permettre d'inviter ses lecteurs dans direction tout à fait nouvelle. C'est en effet dans une spirale meurtrière qu'il choisit de faire évoluer son récit, traitant en surface un sujet qui aurait pleinement mérité une autre quarantaine de planches afin d'approfondir pleinement les idées dépeintes. neutral

Enfin, devant cette petite critique, il faut tout de même admettre que cette bande dessinée permet aux lecteurs de profiter amplement du grand art de Christian De Metter, à travers une histoire qui, bien qu'elle aurait mérité un développement un peu plus approfondi, est complète en tant que telle et présente une fin bouclant l'enquête en cours. wink

ok ok ok ½ /5

Lien vers la critique de l'album précédent réalisé par Christian De Metter:
arrow Figurec

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article