Critique 95 - Angela TPB

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Neil Gaiman (+ Beau Smith)
Dessinateur : Greg Capullo (+ Brad Gorby)
Encreur : Greg Capullo & Mark Pennington (+ Chance Wolf & Jason Gorder)
Coloriste : Todd Broeker, Steve Oliff & Olyoptics (+ Tony Kelly)
Lettrage : Tom Orzechowski (+ Lois Buhalis)
Editeur : Image Comics

Taille : Recueil US normal
Dépot Légal : 1994
ISBN : 1-887279-09-1
Nb Pages : 112
Prix de détail : 14.00$ (9.95USD)

Genre : Fantastique



Synopsis du site de Image Comics
A highly skilled hunter, Angela has been ordered to stand trial for treason. Always considered an angel of honor and integrity, her friends disbelieve the charges and set about uncovering evidence to refute them.They recruit Spawn, and Earth-bound soldier of Hell whom Angela last hunted, to go before the judge. However, when Angela and Spawn last met, Angela was the hunter and Spawn her quarry; she the attacker and he on the defensive. They were an even match, neither able to best the other. Now, the tables are turned and Angela must ask her prey to defend her in a court where mercy is never an option. With her life at stake, can Angela trust and depend on the very enemy she tried to kill?

Après avoir participé au lancement de la série Spawn en scénarisant le neuvième chapitre de ce qui allait s'annoncer comme le fer de lance des éditions Image Comics, Neil Gaiman reprend la plume pour offrir une mini-série de trois épisodes des aventures de l'ange-guerrière rousse.

L'histoire démarre alors qu'elle célèbre son 100,000 anniversaire (et toujours pas de cheveux gris, ni de rides MrGreen) en s'offrant le luxe d'un défi de taille: la chasse d'un dragon mythique Sandalphon. Toutefois, quelle surprise l'attend alors que 333,000 soldats l'interceptent pour la mettre en état d'arrestation... pour avoir auparavant chassé nul autre que le fameux Spawn, et ce n'est pas tout, additionné de charges de haute trahison!

Ce recueil comprend les trois épisodes de la série parue en 1994 et est rehaussé d'une histoire complète de 16 pages de Beau Smith et Brad Gorby. Greg Capullo, au moment de la parution de la série, avait déjà plusieurs des Spawn à son actif et donc offre de belles planches de dessin au style très McFarlanois. Un tome plutôt intéressant qui gagne à être lu entre les chapitres 28 Protector et 29 Father de la série maîtresse.

ok ok ok /5 pour la mini-série
ok ok /5 pour l'histoire courte

Publié dans Critiques

Commenter cet article