Critique 890 - Wayne Shelton T.7 La Lance de Longinus

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Thierry Cailleteau
Dessinateur : Christian Denayer
Coloriste : Bertrand Denoulet
Éditeur : Dargaud

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 04/2008
ISBN-10 : 2-505-00352-1
ISBN-13 : 978-2-505-00352-6
Nb Pages : 48
Prix de détail : 17.95$ (10.40€)

Genre : Aventure; Polar/Thriller; Ésotérique



Présentation de l'éditeur
1945. Dans Berlin en flammes, des patrouilles américaines anéantissent les derniers foyers de résistance nazie. Un lieutenant S.S. réussit à remettre un dossier à un colonel balafré qui s'enfuit aux commandes d'un de ces chasseurs à réaction révolutionnaires sur lesquels Hitler comptait pour renverser le cours de la guerre.

2007. Wayne Shelton reçoit un appel au secours d'un vieux copain de bordée, devenu moine. Blessé, réfugié dans son église, près de Clermont-Ferrand, il est traqué par un commando de fous furieux à l'accent espagnol...


Comme il se doit, Wayne Shelton est de retour sur la corde raide dans ce premier tome d'un nouveau cycle d'aventures ayant une forte teneur en ésotérisme. De fait, le protagoniste, conçu par Jean Van Hamme et pris en charge avec brio par Thierry Cailleteau depuis le troisième tome de la série, se voit appelé au secours d'un vieux copain qu'il avait perdu de vue depuis belle lurette. Il va sans dire que cet ami de Clermont-Ferrand a depuis choisi une vocation tout à fait inattendue pour son trait de caractère, soit celle de moine de la profession chrétienne! Mais pourquoi donc est-il en danger de mort? Et pourquoi ses assaillants sont-ils tous après cette étrange boîte allongée qu'il protège au coût de sa propre vie? shock

Il fait réellement plaisir de constater que Christian Denayer reçoit enfin l'appui du public comme il se devrait. Car, la plupart des précédentes séries dessinées par l'artiste ont malheureusement eu tendance à se frayer un chemin vers le Temple de l'amnésie lacunaire, rayon des BD oubliées! On parle bien sûr des amusantes séries Les Casseurs, Alain Chevalier, et Gord, toutes ayant réjoui les lecteurs du journal Tintin pendant de nombreuses années, mais qui aujourd'hui, se retrouvent tristement en arrêt de commercialisation. Enfin, qui sait, peut-être ressurgiront-elles des coffres de chez Le Lombard sous forme d'intégrales au cours des prochaines années? donnowhy

Cette parenthèse terminée, revenons à nos moutons, car ce septième volet des aventures de Wayne Shelton hisse encore une fois le niveau d'intérêt de la série d'un cran! En effet, alors que l'histoire démarre sur les chapeaux de roues, le rythme est intelligemment soutenu tout au long de l'album, tandis que les éléments de l'intrigue sont tranquillement dévoilés. Comme on pourrait s'y attendre, ce cinquième cycle ne voit pas sa conclusion dans ce tome, alors que la mise en scène et la présentation des divers intervenants se voient octroyer un développement de qualité et bien réfléchi. Il va sans dire que ce nouvel opus captera immédiatement l'attention des lecteurs, et les laissera dans une envie pressante de lire le prochain volet! C'est donc un rendez-vous en 2009 pour la suite de cette histoire stimulante! wink

ok ok ok ½ /5

Lien vers la critique du tome précédent de la série Wayne Shelton:
arrow Wayne Shelton T.6 L'Otage

Publié dans Critiques

Commenter cet article