Critique 891 - Quand j'étais star

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Marc Villard
Dessinateur : Jean-Philippe Peyraud
Coloriste : Jean-Philippe Peyraud
Éditeur : Casterman
Collection : Écritures

Taille : Format ¾, couverture souple
Dépôt Légal : 01/2008
ISBN-10 : 2-203-00596-3
ISBN-13 : 978-2-203-00596-9
Nb Pages : 240
Prix de détail : 24.95$ (12.95€)

Genre : Autobiographique



Présentation de l'éditeur
Le dessinateur Jean-Philippe Peyraud (la série Premières chaleurs chez Casterman) s'est promené au hasard de l'abondante bibliographie de l'écrivain Marc Villard, y piochant ça et là un choix de courtes nouvelles ; toutes témoignent de ce mélange si particulier d'acuité, d'énergie et de drôlerie qui font précisément, toute la saveur de la « patte Villard ». Mises en images avec imagination et à-propos, et revues par le romancier (qui en est aussi, évidemment, l'un des principaux personnages), cette grosse vingtaine d'histoires tour à tour acides, nostalgiques, moqueuses ou dérisoires composent une savoureuse comédie humaine -- la nôtre, bien sûr.

On connaît Marc Villard pour ses collections de nouvelles autobiographiques J'aurais voulu être un type bien, Un jour je serai un latin lover, Bonjour je suis ton nouvel ami, Elles sont folles de mon corps, et plus récemment, Souffrir à Saint-Germain-des-Prés, toutes publiées aux éditions de L'Atalante. Aujourd'hui, grâce au talent graphique de Jean-Philippe Peyraud, à l'on doit entre autres le petit recueil de nouvelles Il pleut, c'est au tour des amateurs du 9e Art de découvrir cet auteur doté d'une estime de soi, ainsi que d'un sens de l'humour plutôt particuliers. wink

Ensemble, les deux auteurs choisirent 24 nouvelles, parmi celles présentées dans les recueils mentionnés plus haut, et les adaptèrent en bande dessinée pour donner cet album unique intitulé Quand j'étais star. Parfois complètement dingues et quelques fois réservés, ces récits courts de quelques pages mettent en vedette Marc Villard, bien sûr, à diverses étapes de sa vie, allant de l'adolescence à son âge actuel. Ils partagent des expériences de vie, ou tout au moins des constatations narcissiques à propos de son existence et d'événements passés. neutral

En bref. afin de bien apprécier ce volume, le lecteur se doit d'avoir une certaine ouverture d'esprit quand au personnage même de Marc Villard, puisque l'aspect scénario de ce tome, fortement lié à sa perception des choses, est sa plus grande faiblesse. En contrepartie, en ce qui a trait au dessin, l'artiste Jean-Philippe Peyraud livre plus de 200 planches illustrées et mises en couleurs de façon monochrome avec brio, faisant en sorte de proposer un produit invitant à lire. neutral

ok ok ½ /5

Lien vers la critique d'un autre album dessiné par Jean-Philippe Peyraud:
arrow Il pleut

Ainsi que vers d'autres tomes de la collection Écritures:
arrow Kiki de Montparnasse
arrow Petites Éclipses

Publié dans Critiques

Commenter cet article