Critique 892 - Nos âmes sauvages

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Johanna Schipper
Dessinateur : Johanna Schipper
Coloriste : Johanna Schipper
Éditeur : Futuropolis

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 11/2007
ISBN-10 : 2-7548-0073-5
ISBN-13 : 978-2-7548-0073-0
Nb Pages : 80
Prix de détail : 28.50$ (15.00€)

Genre : Biographique



Présentation de l'éditeur
Une nuit dans la forêt amazonienne. Nina, la Parisienne, demande à un chaman shuar (du peuple Jivaro) de l'aider à guérir d'un chagrin d'amour. Elle arrive devant lui après avoir à peu près tout essayé : les stages de développement personnel comme les rencontres d'une nuit. Elle attend de ce soin chamanique quelque chose de transcendantal qui pourrait alléger son coeur... Mais l'homme-médecine choque Nina par sa réponse très terre à terre...
Cette expérience la déroute et le doute s'insinue en elle : mais comment tout cela a-t-il commencé ? Au cours d'une longue balade dans les rues de Paris, Nina revient sur les événements qui ont précédé son voyage : ses désillusions sentimentales et son engagement militant auprès des peuples premiers. Le récit met en parallèle les cérémonies chamaniques sous ayahuasca avec une balade dans Paris où « l'image de l'Indien sert encore et toujours à vendre des illusions de paradis ». On y suit Nina qui s'interroge et nous interroge sur notre rapport à l'autre, qu'il soit amant ou étranger.
L'enseignement des chamans shuars et de la médecine sacrée ne sera finalement pas celui qu'elle attendait ! À la fois plus complexe et plus simple, Nina réapprendra surtout à accepter la vie telle qu'elle est et à se réapproprier ses rêves.


Illustrée dans un style que l'on peut aisément apprécier pour sa vivacité dans son choix de couleurs, cette bande dessinée, parue à la fin de l'année 2007, fait état du voyage introspectif entamé par l'artiste, alors qu'elle effectue sa énième remise en question à propos de sa vie, de sa relation amoureuse, et de ses rêves. Le tout démarre par la présentation de sa première rencontre avec un chaman lors de son périple en Amérique du Sud, une expérience qui aura grandement marqué sa vie, et qui sera le fondement des événements et des constatations relatés tout au long de l'album. wink

En abordant la lecture de cet album, un germe de curiosité naît dans l'esprit du lecteur, lequel se laisse emporter dans le délire de l'artiste alors qu'elle relate sa rencontre intoxiquée avec le chaman. Par la suite, à mesure qu'avance le récit, la curiosité fait place au doute et au questionnement, alors que plus les pages défilent, moins le message exprimé par Johanna Schipper à propos de son ressenti est clair. Finalement, vers la moitié du tome, l'incompréhension se dissipe afin de laisser la place complètement libre à l'inintérêt et l'ennui, lesquels empêcheront fort certainement le lecteur de terminer sa lecture de l'album. sad

En bref, alors que cet album est plutôt joli dans sa réalisation, sa lecture en est franchement fastidieuse. Pour tout dire, dans l'ensemble, il n'est malheureusement pas terrible. sad

ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article