Critique 893 - Bunker T.2/5 Point zéro

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Stéphane Betbéder & Christophe Bec
Dessinateur : Nicola Genzianella
Coloriste : Marie-Paule Alluard
Éditeur : Dupuis
Collection : Empreinte(s)

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 01/2008
ISBN-10 : 2-8001-4088-7
ISBN-13 : 978-2-8001-4088-9
Nb Pages : 56
Prix de détail : 15.95$ (9.25€)

Genre : Fantastique; Guerre



Présentation de l'éditeur
Point Zéro entraîne Aleksi Stassik et ses collègues de l'armée du Velikiistok dans les plaines désertiques du Sud, très en dessous des cimes enneigées de la Demarkacia. Le Velikiistok ne disposant pas de réserves d'énergie fossile, il se voit contraint, pour nourrir la guerre menée contre les Ieretiks, de négocier avec le prince des Territoires du Sud, Aberrahman Derleth Al-Hazin. Les accointances de ce dernier avec les Ieretiks sont connues. Le troc qu'il propose aux forces armées du Velikiistok en échange de ses barils est pour le moins singulier...

Dampyr #08Après avoir réalisé les dessin en plus d'avoir été coscénariste de la première partie de cette histoire fantastique, l'artiste Christophe Bec laisse la barre réalisatrice de la série au nouveau venu Nicola Genzianella, tout en maintenant, bien sûr, la direction artistique des albums. Cette démarche permet donc à l'artiste milanais d'entrer dans la fratrie d'auteurs de bandes dessinées franco-belges, et ce, après avoir réalisé en Italie, pendant plusieurs années, les épisodes de la série Dampyr pour les éditions Bonelli. smile

Son trait réaliste et bien brossé fait en sorte de réconforter instantanément les lecteurs alors certains étaient inquiets de noter une grande différence de trait entre les deux premiers albums de la série. En fait, son style de graphisme colle parfaitement au ton du récit, lequel est plutôt sombre et angoissant de par la nature des événements qui y sont relatés. En ce qui a trait au travail de Stéphane Betbéder et de Christophe Bec dans la conception de l'histoire, le ton demeure le même que précédemment observé dans la première partie, incluant encore une fois, quelques sauts inexpliqués dans les scènes présentées ainsi que dans la temporalité des événements. shock

Alors que l'aspect graphique de cet album est tout à fait irréprochable dans la qualité de sa réalisation, autant au niveau du dessin de Nicola Genzianella que dans la mise en couleurs de Marie-Paule Alluard, il est tout de même relativement difficile pour le lecteur de rester passionné dans sa lecture du début à la fin du tome. En effet, la complexité du scénario et la minimalisation de repères dans la suite logique agit en tant que bémol notable pour cet album, ce qui fait que cette série n'est pas du tout à la hauteur des deux autres récemment démarrées par Christophe Bec. frown

ok ok ½ /5

Lien vers la critique du premier tome de la série Bunker:
arrow Bunker T.1/5 Les Frontières interdites

Liens vers les critiques de deux autres tomes scénarisés par Christophe Bec:
arrow Carthago T.1 Le Lagon de Fortuna
arrow Pandémonium T.1 Les Collines de Waverly

Publié dans Critiques

Commenter cet article