Critique 100 - Aigle sans orteils (L')

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Lax (Christian Lacroix)
Dessinateur : Lax
Coloriste : Lax
Editeur : Dupuis
Collection : Aire Libre

Taille : Grand format
Dépot Légal : 06/2005
ISBN : 2-8001-3711-8
Nb Pages : 78
Prix de détail : 21.95$ (14.00€)

Genre : Roman Graphique



Synopsis du site de Dupuis
Juillet 1907, Amédée est un de ces soldats qui charrient à dos d'homme le matériel nécessaire à la construction de l'observatoire du Pic du Midi. Il va rencontrer Camille, un de ces messieurs de l'observatoire, passionné par le Tour de France, la plus grande épreuve cycliste du monde, comme annoncé à sa création en 1903. Amédée n'est pas long à attraper le virus. Revenu dans son village, au pied du Pic, Amédée enchaîne les portages pour économiser l'argent nécessaire à l'achat de son premier Alcyon. Il prend tous les risques jusqu'au jour où la montagne est la plus forte. Amédée passe une nuit entière dans les monts gelés. Il en sort vivant mais amputé des orteils. Ce n'est que le début de son incroyable odyssée : comment un coureur handicapé, inconnu, (un isolé qui ne peut recevoir de l'aide de personne sous peine de lourdes pénalités) va se hisser de Tour en Tour aux côtés des plus grands, les Georget, Petit-Breton ou Garriguou, sur des routes encore mal dégrossies, par-delà des cols encore sauvages. Le jour où son surnom devient L'Aigle sans orteils, Amédée entre dans l'aristocratie du Tour...

Alors que la température extérieure atteint des -18 degrés celcius, -30 avec le facteur éolien, la lecture de ce récit complet de Christian Lacroix, alias Lax, est d'autant plus appropriée que le froid et les conditions climatiques extrêmes jouent un rôle de premier plan dans cette histoire.

Lax, qui depuis plusieurs années se cherchait une histoire à raconter à propos de l'un de ses passe-temps favoris, soit le cyclisme, tout en abordant le sujet de l'épreuve mondialement reconnue du Tour de France, - événement dont le centième anniversaire a été souligné en 2003 - réussit dès les premières planches à captiver l'intérêt du lecteur. Que l'on soit cycliste ou non, c'est la narration progressive, tranquille et détaillée de l'auteur, agrémentée d'un coup de crayon expressif aux sélections de plans d'une très grande variété qui charme incontestablement le lecteur, et qui lui fait partager les émotions des protagonistes.

En bref, un album à lire absolument, qui divertira les lecteurs adolescents et adultes tout en les touchant profondément.

ok ok ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article