Critique 903 - Guilde (La) T.2 Lucius

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Miroslaw Dragan
Dessinateur : Oscar Martín
Coloriste : Oscar Martín
Éditeur : Casterman
Collection : Grande Ligne

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 03/2008
ISBN-10 : 2-203-39813-2
ISBN-13 : 978-2-203-39813-9
Nb Pages : 48
Prix de détail : 18.95$ (8.95€)

Genre : Aventure; Animalier



Présentation de l'éditeur
Astraban avait tout pour vivre heureux : il était proche de Lydia, celle qu'il aime, il avait gagné la confiance du Seigneur Braezel, le parrain local, la Cité le respectait. Pourtant, par jalousie, il perd tout en oubliant la mission que son maître lui avait confiée ! Sur fond de paris sportifs, de dopage, et d'élections municipales, Astraban découvre la face cachée de la cité, celle des mendiants, des coupe-jarrets, des alchimistes clandestins. Heureusement, le jeune loup peut compter sur l'aide de la séduisante Agapée. À deux, ils tenteront de se refaire une place au soleil, en aidant un mystérieux dragon. Suite des aventures du jeune et fougueux Astraban, narrées sur un train d'enfer par Miroslav Dragan, avec en contrepoint les images formidablement toniques d'Oscar Martín. Irrésistible.

Il aura fallu plus de deux ans à Miroslav Dragan et Oscar Martín pour réaliser la suite des aventures d'Astraban l'alchimiste! Cependant, devant la beauté d'ensemble des planches présentées dans ce deuxième volet, les lecteurs de la série auront tôt fait de se réconcilier avec l'artiste, lequel leur livre un nouvel opus de 48 pages, encore une fois, toutes soigneusement réalisées et mises en couleurs de façon fort inspirée. smile

Après une relecture recommandée de la première partie, il est ainsi possible de retrouver le protagoniste de cette série dans les événements faisant suite à ceux dépeints dans Astraban, alors qu'à peine sorti de son cours l'alchimie, il découvre avec stupéfaction que son univers s'écroule autour de lui, et ce, en commençant par l'incompréhensible meurtre de ses parents! shock

Présentée dans un univers qui pourrait laisser croire que l'histoire s'adresse à lectorat composé uniquement de jeunes, cette bande dessinée, dont le dessin laisse clairement transparaître le milieu dans lequel a évolué l'artiste au cours des années précédentes, permet un bon moment de lecture, sans toutefois offrir un scénario à la hauteur de la qualité du dessin. En effet, le récit évolue, certes, cependant, à la fin de ce tome, encore plusieurs questions subsistent dans l'esprit du lecteur, mais pas nécessairement celles qu'il est intéressant de se demander! Enfin, l'espoir ne meurt pas, il reste seulement à voir comment se poursuivra l'histoire dans le troisième tome... neutral

ok ok ½ /5

Lien vers la critique du premier tome de la série La Guilde:
arrow Guilde (La) T.1 Astraban

Ainsi que vers celles de d'autres albums scénarisés par Miroslaw Dragan:
arrow Helldorado T.1 Santa Maladria
arrow Helldorado T.2 Esperar la muerte

Publié dans Critiques

Commenter cet article