Critique 904 - Sorcelleries T.1 Le Ballet des mémés

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Teresa Valero
Dessinateur : Juanjo Guarnido
Coloriste : Juanjo Guarnido
Éditeur : Dargaud

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 01/2008
ISBN-10 : 2-205-06005-8
ISBN-13 : 978-2-205-06005-8
Nb Pages : 48
Prix de détail : 15.95$ (9.25€)

Genre : Humoristique; Fantastique



Présentation de l'éditeur
Trois sorcières -- Fébris, Brygia et Sortilega -- qui vivent dans la même vieille maison, reçoivent par erreur un bébé issu d'une plantation de choux dirigée par la fée Titania...

Ce bébé fée, Hazel, va bousculer leur vie surtout que débarquent à l'improviste leur cousine Panacea et son abruti de mari, Rex ainsi que sa fille Hécate. Incarnation du monde moderne et de ses dérives, Rex ne comprend pas qu'aucun poste de télévision ne soit présent dans la maison et décide alors d'imposer le petit écran dans la vie des sorcières dépassées ! Pendant ce temps Titania, la reine des fées, tente de retrouver la trace de Hazel sans savoir que celle-ci est hébergée chez des sorcières, ennemies héréditaires des fées... Mais tous se préparent à la grande fête de Walpurgis qui réunit le gratin des créatures de l'autre monde dont les fées et les sorcières !

Un savant cocktail d'humour, de tendresse avec une dose d'ironie sur notre société pour cette série grand public. Une occasion de se moquer du monde moderne et de ses dérives, épinglant au passage la médiatisation à outrance et le règne de la consommation.


L'univers animalier de Blacksad est en repos, tandis que Juanjo Guarnido a consacré son temps à réaliser un nouveau genre de bande dessinée, du moins pour l'artiste, dans lequel il troque chats, chiens et autres animaux divers pour un nouveau groupe de personnages inusités, soit celui composé de fées, de sorcières, ainsi qu'un innombrable palmarès d'autres créatures magiques et mystiques! smile

Présentée sous le ton de l'humour, cette nouveauté scénarisée par Teresa Valero fait état d'un monde où se côtoient, tant bien que mal et préférablement à quelques kilomètres les uns des autres, des sorcières et des fées. Il va sans dire que les problèmes de tous les jours, surtout pour les sorcières prenant de l'âge, sont de mise dans cet album! Mais, heureusement pour elles, il leur sera possible de changer leur mal de place, car deux arrivées inattendues vont remplir leur coeur de joie, et surtout, complètement bouleverser leur existence! shock

Visant un lectorat plus jeune que celui envisagé pour Blacksad, cette nouvelle série permet de redécouvrir l'artiste Juanjo Guarnido sous un nouvel angle alors qu'il change radicalement son style de dessin afin d'offrir un résultat toujours aussi plaisant à regarder, mais pour une toute nouvelle raison. Il délaisse ainsi le style réaliste (on s'entend) de son autre série afin de proposer un dessin à la ligne claire tout aussi expressif et qui se marie parfaitement à l'histoire imaginée par la scénariste. En bref, voilà une nouvelle série qu'il fera plaisir de découvrir et qui risque fort bien de faire compétition à la jolie Mélusine! wink

ok ok ok /5

Lien vers la critique du dernier tome de la série Blacksad:
arrow Blacksad T.3 Âme Rouge

Ainsi que vers quelques-unes traitant de la série Mélusine:
arrow Mélusine T.13 Superstitions
arrow Mélusine T.14 La Cuisine du Diable
arrow Mélusine T.15 L'Apprentie Sorcière

Publié dans Critiques

Commenter cet article