Critique 929 - Péma Ling T.4 Naissance d'une légende

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Georges Bess
Dessinateur : Georges Bess
Coloriste : Georges Bess
Éditeur : Dupuis
Collection : Repérages

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 05/2008
ISBN-10 : 2-8001-4076-3
ISBN-13 : 978-2-8001-4076-6
Nb Pages : 48
Prix de détail : 17.95$ (10.40€)

Genre : Aventure; Historique



Présentation de l'éditeur
L'heure de la revanche a sonné
À la mort de Tashi, tué par une balle chinoise, Péma Ling accepte de reprendre le flambeau laissé par son frère et devient de facto le chef d'une bande de brigands qui ne connaissaient avant elle que la violence aveugle. La jeune femme se donne pour mission d'éduquer ses hommes. Elle leur apprend les rudiments du sengueï ngaro, cet art du combat que les moines lui avaient enseigné dans sa jeunesse. Elle dirige ensuite la violence de son "armée" vers des cibles cette fois bien précises : les gyalpos qui gouvernent les provinces, les Chinois qui envahissent les plaines et les montagnes et tous les lamas corrompus qui ne cherchent que le pouvoir et les honneurs. Péma Ling tient sa revanche à portée de fusil. La "lionne des neiges" peut enfin rugir !

Avec "Naissance d'une légende", Georges Bess hisse le feuilleton "Péma Ling" à un de ses points culminants. Péma Ling, cette jeune fille devenue femme, qui a grandi la vengeance chevillée au corps, y voit en effet arriver l'heure de régler ses comptes. Violence des actes, force des émotions et puissance des sentiments : "Péma Ling" est une saga puissante et belle comme la vie, tragique et cruelle comme la mort.


Avec ce quatrième opus de la série, l'auteur Georges Bess renoue avec l'excellence tandis que la jeune Péma Ling poursuit son évolution et son parcours historique vers de nouveaux sommets personnels. En effet, ayant rejoint le clan de son frère au cours de l'opus précédent, la jeune femme a su se frayer une place au sein de la horde principalement composée d'hommes, respectant tous son frère Tashi en tant que chef du groupe. Or cette vie de brigand n'est pas sans risques, que l'on soit la plus faible des créatures du groupe, ou bien le plus fort des guerriers... neutral

Depuis la parution du premier volet de Péma Ling en mai 2005 aux éditions Dupuis, l'auteur Georges Bess n'a fait qu'enrichir la sélection d'oeuvres au sein de la collection Repérages, alors qu'il présenta régulièrement, année après année, un nouveau chapitre stimulant de la saga impliquant sa jeune protagoniste. Ce quatrième opus ne fait pas exception, alors qu'il permet de suivre une nouvelle étape importante dans la suite d'événements marquant la jeune femme. En effet, cette dernière devra ainsi de nouveau composer avec le deuil tandis que le sort s'acharne, encore une fois, sur les êtres qui lui sont proches. shock

Superbement réalisée, cette bande dessinée se rajoute fièrement à la liste des parutions de 2008 à ne pas manquer. Les lecteurs ayant pu apprécier les chapitres précédents constateront sans aucun doute que l'auteur y démontre son talent d'artiste complet, alors qu'il scénarise, dessine et met en couleurs lui-même les 46 planches de Naissance d'une légende. À tous ceux qui ne connaissent pas encore cette série: à découvrir! winkthumb

ok ok ok ok /5

Liens vers les critiques des deux tomes précédents de la série Péma Ling:
arrow Péma Ling T.2 Les Guerriers de l'éveil
arrow Péma Ling T.3 Yamantaka, seigneur de la mort

Publié dans Critiques

Commenter cet article