Critique 943 - Capitaine Nemo (Le) T.1 Chapitre premier

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Pascal Davoz
Dessinateur : Richard Ortiz
Coloriste : Caroline Houdelot
Lettrage : Pierre Leoni
Éditeur : Clair de Lune
Collection : Muse Odyssées Extraordinaires

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 05/2008
ISBN-10 : 2-35325-014-9
ISBN-13 : 978-2-35325-014-1
Nb Pages : 56
Prix de détail : 25.95$ (12.90€)

Genre : Aventure; Steampunk



Présentation de l'éditeur
Vers la fin du XIXe siècle, Jules Verne publiait 20 000 lieues sous les mers. Il y relatait les aventureux du mystérieux capitaine Nemo et de son extraordinaire sous-marin : Le Nautilus. Nemo, mystérieux et secret, fascinant semblait avoir renoncé à la société des hommes... Il coulait sans pitié, par vengeance, les navires d'une certaine nation, mais il protégeait les océans de la cupidité des hommes et offrait à des autonomistes épris de liberté les trésors qu'il découvrait au fond des mers... Qui était Nemo ? Dans 20 000 lieues sous les mers, Jules Verne n'en a rien dit... Et pourtant...

Au cours des dernières années, les amateurs de récits du genre steampunk ont été plutôt bien desservis, tandis que des efforts ont été multipliés chez la plupart des grandes maisons d'édition de bandes dessinées franco-belges afin de garnir leur catalogue d'oeuvres de ce genre particulier, bien évidemment, avec l'aide des auteurs impliqués! wink

Aujourd'hui, c'est au tour de la maison Clair de Lune de se joindre au groupe, alors qu'ils présentent le premier tome d'une nouvelle série relatant les débuts d'un des personnages bien connus de Jules Vernes, soit le Capitaine Nemo. Nombreux sont ceux qui connaissent ce personnage depuis la lecture du roman fantastique 20 000 lieues sous les mers, ou encore, via les récits de The League of Extraordinary Gentlemen. Cependant, grâce à une collaboration des auteurs Pascal Davoz et Richard Ortiz, il sera maintenant possible de découvrir la suite d'événements s'étant déroulés lors de la jeunesse de ce sous-marinier mythique, forgeant ainsi le caractère taciturne sous lequel il est apparu dans le roman de son concepteur. wink

Profitant du superbe travail de l'artiste Richard Ortiz, et de la mise en couleurs de Caroline Houdelot, laquelle est richement inspirée et parfaitement adaptée au genre de la série ainsi qu'au style de l'artiste, cette bande dessinée, scénarisée par Pascal Davoz d'après une idée originale de Pierre Leoni, permet d'entrer dans un monde où le type de science-fiction présentée correspond à l'idée que l'on pouvait se faire du futur à la fin du XIXe siècle. C'est ainsi que, sur ce cadre de fond steampunk, les auteurs proposent le début d'un récit d'aventures, dans lequel ils mélangent scènes d'action avec les fondements de leur mise en contexte crédible, permettant un bon moment de lecture qui ne manquera pas de plaire à un vaste lectorat. smile

ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article