Critique 945 - Jeronimus T.1 Un homme neuf

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Christophe Dabitch
Dessinateur : Jean-Denis Pendanx
Coloriste : Jean-Denis Pendanx
Éditeur : Futuropolis

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 04/2008
ISBN-10 : 2-7548-0185-5
ISBN-13 : 978-2-7548-0185-0
Nb Pages : 80
Prix de détail : 31.95$ (17.00€)

Genre : Aventure; Historique



Présentation de l'éditeur
29 octobre 1628, le Batavia quitte le port d'Amsterdam. À son bord, 341 personnes, dont 38 femmes et enfants: des marins, des artisans, des soldats, des officiers et quelques passagers qui voyageront sur le Château arrière, le lieu de l'élite du navire. Le navire appartient à la toute-puissante Compagnie hollandaise des Indes orientales, la VOC. Il doit rejoindre Java pour y charger les épices qui font la richesse des actionnaires de la Compagnie. Amsterdam est alors le plus grand entrepôt d'Europe ; la Hollande vit un âge d'or de prospérité et de liberté. On dit Amsterdam tolérante, les esprits libres et les opprimés viennent de toute l'Europe s'y réfugier.

Parmi les hommes présents sur le Batavia, Pelsaert, Commandeur responsable des affaires commerciales, vrai patron du navire, même s'il n'est pas marin, le capitaine Ariaen, responsable du bateau mais sous les ordres de Pelsaert et Jeronimus Cornelisz, un apothicaire de Haarlem, qui fuit la terre des hommes, incapable de se remettre de la mort par la syphilis de son bébé, et de la suspicion sur sa femme que cela a engendrée. Au coeur de ce monde d'hommes, Lucretia. Après plusieurs mois en mer, elle devient l'objet de conquêtes, discrètes de la part de Jéronimus, plus directe de la part du commandeur et du capitaine.

Mais le Batavia n'arrivera jamais à Java. Le nom de ce navire deviendra le synonyme d'une terrible expérimentation sur des îles perdues au large de l'Australie. Une expérience humaine menée par Jeronimus Cornelisz, que rien ne semblait prédestiner à jouer ce rôle.


À une époque où, mis à part quelques Vikings et explorateurs aventureux, rares étaient les européens à avoir foulé le sol du continent Américain, les périlleux voyages entre les différents comptoirs commerciaux de l'Inde et les nombreux ports des pays de l'Europe se multiplièrent afin de pourvoir à la constante demande pour les produits raffinés de ce pays asiatique. Contre des bijoux et autres pierres et métaux précieux, les sociétés telles la VOC importaient donc des ressources indisponibles localement, notamment en ce qui a trait aux épices, un ingrédient devenu indispensable afin de prolonger artificiellement la vie de la viande de consommation. wink

Tandis que les navires revenaient souvent de leurs expéditions avec les cales pleines, le voyage à l'aller donnait principalement l'occasion à certaines personnes de profiter d'un billet pour les Indes à un prix raisonnable, ou encore, à d'autres de se prouver en tant que marins dans une expédition qui, compte tenu du tracé de son parcours nautique, est inéluctablement vouée à présenter de nombreux défis de navigation aux membres de l'équipage. Parmi ces voyageurs et nouveaux marins, il arriva fréquemment de retrouver des personnages qui, par dépit de leur existence actuelle, choisissent de tout quitter afin de démarrer une nouvelle vie à leur destination. Parmi eux, on retrouve Jeronimus Cornelisz, un apothicaire n'ayant, semble-t-il, plus rien à perdre, si ce n'est qu'un espoir naissant de remporter beaucoup! money

Après avoir complété leur diptyque illustrant un autre périlleux voyage historique, soit celui entrepris par le français René Caillié, alias Abdallahi, afin de devenir le premier homme à visiter Tombouctou et d'en revenir vivant, les auteurs Dabitch et Pendanx reviennent en force avec la première partie d'un nouveau triptyque qui s'annonce des plus intéressants. Les lecteurs auront ainsi droit à une nouvelle réalisation au développement graduel imaginée par Christophe Dabitch, et superbement illustrée d'une main de maître par l'artiste Jean-Denis Pendanx. À découvrir. smile

ok ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de quelques autres tomes signés Dabitch et/ou Pendanx:
arrow Abdallahi T.1 Dans l'intimité des terres
arrow Abdallahi T.2 Traversée d'un désert
arrow Jour où... 1987-2007, France Info, 20 ans d'actualité (Le)
arrow Ligne de fuite (La)

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article