Critique 949 - Gueule du loup (La)

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Tronchet (Didier Vasseur)
Dessinateur : Tronchet
Coloriste : Hubert Boulard
Éditeur : Futuropolis

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 03/2008
ISBN-10 : 2-7548-0163-4
ISBN-13 : 978-2-7548-0163-8
Nb Pages : 120
Prix de détail : 35.95$ (19.00€)

Genre : Thriller



Présentation de l'éditeur
Tout a commencé dans un club de rencontres speed dating, le Love Club, un nom pareil, ça se passe de commentaire. C'est ici que Jacky découvre l'immensité de sa solitude sexuelle. C'est là que François fait la connaissance d'Iléna. « Jusqu'où iriez-vous par amour ? », demande-t-elle. « Jusqu'au bout », répond-il. Jusqu'au bout, vraiment ? Les ennuis peuvent commencer. Ce qui au départ n'était qu'un jeu somme toute bon enfant se mue peu à peu en une entreprise angoissante, dans laquelle François s'englue inexorablement, avec la complicité douteuse de Jacky. L'implacable Iléna, preste et tirant les ficelles avec un art consommé, conduit ainsi son troupeau de dupes... Mais dans quel but ?

Situations et dialogue savoureux, La Gueule du loup, insensiblement, à mesure que le mystère de cette ronde s'épaissit, s'affirme comme une comédie dramatique, acide et décapante.
Avec ce récit plutôt âpre, Didier Tronchet surprend encore par la densité et le rythme de son récit, par la justesse d'une écriture graphique efficace et enlevée.
Et comme Iléna, son personnage phare, en fouillant au plus profond de l'âme humaine, il nous entraîne dans une histoire haletante, avec la jubilation de l'auteur maître de son art.


Après avoir présenté le diptyque Le Peuple des Endormis au sein de la collection Aire Libre des éditions Dupuis, tout en poursuivant, bien sûr, le récit de la petite Violine chez le même éditeur, l'artiste Didier Vasseur - alias Tronchet - quitte temporairement Marcinelle afin de se joindre aux nombreux artistes ayant contribué à l'essor du nouveau Futuropolis. En effet, il enrichit ainsi le catalogue de l'éditeur avec sa nouvelle oeuvre La Gueule du loup, pour laquelle il réalise les quelques 106 planches de l'album sur son propre scénario. smile

C'est ainsi que l'auteur propose une histoire pour le moins originale, où les deux protagonistes masculins sont des hommes ayant un grand manque d'affection, s'il on peut se permettre de phraser leur situation ainsi, et qui, de par leur genre et comportement général, devraient constituer la formule parfaite pour correspondre à des antihéros. Accompagnant les deux hommes dans l'évolution de ce récit est une jeune femme attirante qui ne manquera pas de profiter de son charme afin de manipuler les deux aspirants. Elle leur fera, en effet, exécuter une série d'actions d'apparence anodines, mais certainement de plus en plus risquées. Dans quel genre de folle aventure désire-t-elle les conduire? shock

Tandis que cet album démarre sur une touche très personnelle, en ce qui concerne la destinée émotionnelle des deux messieurs, un revirement de cap s'opère d'abord graduellement, puis de façon accélérée, alors que les motivations de la jeune femme sont peu à peu communiquées au lecteur. Ainsi, après une mise en place un peu déroutante, laquelle correspond à l'évolution des événements du point de vue des deux hommes, la cadence du récit s'accélère afin de laisser place à une fin tout à fait inattendue! wink

En bref, voilà une belle surprise qui ne peut que satisfaire les amateurs de Tronchet! winkthumb2

ok ok ok /5

Liens vers les critiques de quelques autres albums auxquels a participé Tronchet:
arrow Peuple des endormis (Le) T.1 Tome 1
arrow Rubrique Abracadabra
arrow Violine T.3 Le Bras de fer
arrow Violine T.4 La Caverne de l'oubli
arrow Violine T.5 La Maison-piège

Publié dans Critiques

Commenter cet article