Critique 7 - Lie-de-Vin

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Eric Corbeyran
Dessinateur : Olivier Berlion
Coloriste : Olivier Berlion
Editeur : Dargaud
Collection : Long Courrier

Taille : Grand format
Dépot Légal : 09/1999
ISBN : 2-205-04654-3
ISBN : 2-205-05593-3 (Nouvelle édition)
Nb Pages : 80
Prix de détail : 26.95$ (13.50€)

Genre : Chronique; Roman Graphique



Synopsis du site de Dargaud
"Du menton jusqu'au front, ça fait comme la carte d'un continent qui n'existe pas. C'est mon île mystérieuse personnelle, mon pays imaginaire à moi..."

C'est ainsi que Lie-de-Vin, un gamin de quatorze ans, parle de la grande tache couleur bordeaux qui recouvre une partie de son visage. Il aurait pu être joli garçon. C'est raté. Une tache pareille, c'est une croix à porter. La marque du destin disent les uns. Une punition médisent les autres. Cette tache, c'est aussi le seul souvenir concret que lui a légué sa maman avant de l'abandonner. Il y a bien longtemps. Quand il n'était qu'un bébé.

Aujourd'hui, Lie-de-Vin vit avec ses deux vieilles tantes, Perrine et Albertine, dans un village à l'agonie. Entre les tensions, les mensonges, les mystères, les silences et les règlements de compte, entre les coups de gueule du boucher, la compassion de m'sieur Pichelet, les caresses de Maïs et les sarcasmes du père Lafumaille, Lie-de-Vin vit sa vie d'adolescent avec son cortège d'ennui, d'affronts, de doute et de questions en suspens.

Son seul véritable ami s'appelle Lulu. Lulu, c'est un chien. Son chien. Lie-de-Vin a beaucoup de défauts. En plus il est têtu. Alors on peut lui faire confiance. Il remuera ciel et terre pour découvrir pourquoi Lulu a disparu...


Pas plus tard que samedi soir dernier, alors que je me rendais au Festival BD Montréal, on me dépose dans les mains une copie de cet album de Olivier Berlion et Eric Corbeyran en me disant "Achète ça, tu vas voir, c'est très bon et, en plus, il fait de super belles dédicaces". J'ai feuilleté le livre et rapidement, j'ai été attiré par la beauté graphique du rendu des planches, alors je me suis laissé tenter.

La rencontre qui s'est suivie avec le dessinateur-coloriste Olivier Berlion a été des plus intéressantes et il prenait tout naturellement une pause lors de sa prestation de dédicace pour discuter avec nous de ses goûts, préférences et plaisirs de son métier, et n'a pas hésité à nous expliquer la technique qu'il a utilisée afin de créer les planches en couleurs directes qui composent cette BD de 88 pages.

L'histoire que l'on nous conte à la lecture de cette excellente bande dessinée est celle d'un jeune homme en plein coeur de son adolescence, marqué physiquement et psychologiquement par la vie, à la recherche de réponses au sujet de questions qu'il se pose à propos de ses origines, de ses parents, et de la marque qui l'affecte tant.

Cet album est complet dans les deux sens du terme. D'abord, c'est un "One Shot" que l'on peut lire sans à avoir besoin d'attendre pour la suite; et d'autre part, la représentation graphique est à la hauteur du scénario aux personnages très riches et vivants.

Un album que j'ai grandement aimé lire, merci Mario de me l'avoir conseillé, et merci Beaucoup Olivier pour la superbe dédicace! ok

ok ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Denis Leduc 29/04/2006 20:28

Mario m'a fait le même coup au même salon et je suis tout à fait en accord avec la critique de Philippe