Critique 956 - Cellule Poison T.3 La Main dans le sac

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Laurent Astier
Dessinateur : Laurent Astier
Coloriste : Laurent Astier
Éditeur : Dargaud

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 04/2008
ISBN-10 : 2-205-06097-X
ISBN-13 : 978-2-205-06097-3
Nb Pages : 96
Prix de détail : 21.95$ (11.50€)

Genre : Polar



Présentation de l'éditeur
Fascinante plongée en enfer, polar incroyablement nerveux et document édifiant, Cellule Poison explore les méandres des réseaux de prostitution contemporains. Claire, jeune flic infiltrée, est entraînée dans les Balkans pour remonter à la source des filières et tenter de faire tomber la tête du réseau. Mais, à nager à contre-courant, ne risque t'elle pas de se noyer ?

Originalement nommée simplement Poison, cette série avait abordé le marché de lecteurs avec un premier volet de 96 pages dans lequel Laurent Astier présentait les premières étapes de l'entraînement spécial que devait suivre Claire afin d'intégrer la cellule Poison. Tandis que l'on s'attendait à passer à un format plus régulier pour l'album suivant, l'artiste est revenu à la charge avec un second opus, toujours aussi marquant que le premier, et tout aussi volumineux que le précédent. Pour ce troisième tome, l'artiste récidive une nouvelle fois, pour le plus grand bonheur de ses lecteurs, en livrant quatre nouveaux chapitres faisant état de l'évolution de l'opération menée par sa protagoniste, et ce, à travers un nouveau service de 96 pages! smile

On se souvient, le précédent album avait permis aux agents de remonter une filière d'exploitation de jeunes femmes en se faisant passer pour des acheteurs de cette forme de "marchandise". Or, en parallèle, il était aussi possible de constater que l'un des deux agents de l'équipe avait un agenda caché, soit celui de venger sa soeur enlevée des années plus tôt. Mais à quel point son passé et cette mission spéciale sont liés? C'est ce qu'il sera possible de découvrir dans ce nouveau tome réalisé et mis en couleurs par Laurent Astier. shock

En parcourant rapidement cet album, tout comme les précédents d'ailleurs, la première impression qui est communiquée à la personne feuilletant les pages est que la mise en couleurs, souvent en trichromie, donne un résultat qui malheureusement peine à regarder. Cependant, quiconque serait tenté de mettre de côté ce différent chromatique avec le choix de l'auteur, découvrira un récit d'une passionnante profondeur et d'une intensité tout à fait comparable aux contrastes déployés dans la mise en couleurs des albums. Il en découle donc une lecture inspirée lors de laquelle l'oeil interprétera les couleurs en fonction de leur unique but, soit celui de communiquer vivement les ambiances au lecteur. sourcil

Enfin, ce choix de l'auteur, qu'il soit questionnable ou pas, finit injustement pas affecter la sélection qu'effectuerait un lecteur exigeant, et c'est donc pour cette raison que cet album ne se mérite que 4 étoiles sur 5! wink

ok ok ok ok /5

Lien vers la critique du premier tome de la série Cellule Poison:
arrow Cellule Poison T.1 Immersion
arrow Cellule Poison T.2 Qui suis-je ?

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article