Critique 958 - Beast T.1 Yunze, le Dieu Gardien

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Thomas Cheilan
Dessinateur : Mateo Guerrero
Coloriste : Javier Martin
Éditeur : Le Lombard

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 05/2008
ISBN-10 : 2-8036-2389-7
ISBN-13 : 978-2-8036-2389-1
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (13.00€)

Genre : Heroic-Fantasy



Présentation de l'éditeur
Les anciennes civilisations humaines ont été ravagées par une mystérieuse catastrophe dont les survivants ne peuvent admettre l'origine magique. Trois peuples s'affrontent dans une guerre sans issue: les humains, les êtres-machines et les hybrides. Jadis tombées en torpeur, les divinités ancestrales se réveillent et s'incarnent sous forme d'animaux gigantesques qui cherchent un remède, mais refusent d'agir de concert dans leur quête. Uok, l'aigle, voudrait unir les hommes face au péril droïde. Tône-Teth, le serpent, appelle ses fidèles et fomente de sombres plans. Amrath, la panthère, observe. Au milieu du chaos, Yunze, le chien-Gardien, piste la petite Nay. Cet enfant déchirée par le conflit qui gronde, n'est pas au bout de ses peines... ni de ses surprises !

Après avoir réalisé les deux premiers tomes de la série Dragonseed, l'artiste Mateo Guerrero quitte temporairement Les Humanoïdes Associés afin de lancer, de concert avec le scénariste Thomas Cheilan, une nouvelle trilogie toujours dans le genre Heroic-Fantasy, mais cette fois-ci, aux éditions Le Lombard. Ceci marque donc l'arrivée, dans le monde de la bande dessinée franco-belge, du scénariste qui présente ainsi la première de ses deux oeuvres prévues pour l'année 2008. De fait, un autre premier tome est prévu chez le même éditeur pour la fin septembre 2008 (octobre 2008 pour le Québec), soit le tome initial de la série Salamandre. wink

Dans ce premier opus, on aura l'occasion de découvrir ce nouveau monde imaginaire inventé par Thomas Cheilan, dans lequel des divinités ancestrales cherchent à intervenir dans les conflits qui opposent les trois peuples qui l'habitent, en prenant la forme d'animaux aux dimensions hors norme. Sans trop de surprise, on découvrira que le premier des trois Dieux qui feront l'objet de cette série est Yunze, le Dieu Gardien. Dans un récit quelque peu décousu, mais toujours très dynamique, on suivra l'évolution du Dieu-chien, alors qu'il traque une jeune orpheline nommée Nay. Ainsi, à travers les 46 pages de cet album, il sera possible d'apprécier le coup de crayon de l'artiste, tandis qu'il s'en donne à coeur joie dans la représentation de créatures de toutes sortes. smile

Présentée dans un style qui semble fortement inspiré du manga, et bénéficiant d'une mise en couleurs informatisée très léchée de Javier Martin, cette bande dessinée inaugure de façon bien curieuse cette trilogie, alors que, même après avoir terminé de lire ce premier opus, on ne sait toujours pas très bien où les auteurs veulent en venir avec leur récit. Y aura-t-il des curieux pour le second tome? chepas

ok ok ½ /5

Liens vers les critiques de deux autres tomes réalisés par Mateo Guerrero:
arrow Dragonseed T.1 De cendres et de sang
arrow Dragonseed T.2 L'Étreinte du Griffon

Publié dans Critiques

Commenter cet article