Critique 959 - Forêt de Miyori (La) (Miyori no Mori)

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Hideji Oda
Dessinateur : Hideji Oda
Coloriste : <Aucun> - Noir & Blanc
Lettrage : Florent Faguet
Traduction : Naomiki Sato & Marie-Saskia Raynal
Éditeur : Milan
Collection : Kankô

Taille : Format A5, couverture souple
Dépôt Légal : 02/2008
ISBN-10 : 2-7459-3034-6
ISBN-13 : 978-2-7459-3034-7
Nb Pages : 204
Prix de détail : 19.95$ (11.00€)

Genre : Manga; Fantastique



Présentation de l'éditeur
Miyori, fillette de onze ans au caractère rebelle, est appelée à succéder à sa grand-mère comme reine de la forêt : elle possède en effet le don de voir et entendre les esprits qui la peuplent. En tant que reine, elle sera amenée à protéger la forêt des hommes eux-mêmes. Une histoire étonnante qui évoque la protection de l'environnement et l'imaginaire traditionnel japonais, et rappelle le chef d'oeuvre de Miyazaki Le Voyage de Chihiro.

En début d'année 2008, les éditions Milan proposèrent l'adaptation en langue française du manga Miyori no Mori, originalement paru en 2004 chez Akita Publishing, dans un format plus grand qu'à l'accoutumée, soit environ la moitié de la taille d'un album régulier. Traduite du japonais et adaptée par Naomiki Sato et Marie-Saskia Raynal, cette oeuvre met en vedette la jeune Miyori, une fillette de onze accueillie chez ses grands-parents paternels suite au divorce de ses parents. À peine arrivée dans le petit village entouré d'une vaste forêt, elle découvre quelques faits singuliers à propos de celle-ci. En effet, cette dernière est peuplée de créatures étranges qu'elle seule peut voir: les esprits de la forêt! shock

Illustrée dans un style très appréciable, lequel communique avec distinction toutes les émotions, ainsi qu'avec clarté tous les événements relatés dans cet album, cette oeuvre de Hideji Oda aborde avec brio les notions de la préservation de notre environnement à travers une fable qui, mis à part sa saveur fantastique, demeure très réaliste quant aux dangers auxquels font face les régions boisées de la planète. Suivant une approche qui confirme l'accessibilité de son récit aux jeunes lecteurs, l'auteur fournit un service de pas moins de 198 planches, comprenant bien sur les 8 épisodes prépubliés dans le magazine Mystery Bonita, mais aussi un épisode supplémentaire de 6 pages réalisé spécialement pour cet album. smile

En bref, voilà une très belle réalisation, signée Hideji Oda, qui ne manquera pas de divertir un vaste éventail de lecteurs! wink

ok ok ok /5

Liens vers les critiques de quelques autres tomes de la collection Kankô:
arrow Avaler la Terre T.1
arrow Avaler la Terre T.2
arrow Orchestre des doigts (L') T.1 Volume 1
arrow Orchestre des doigts (L') T.4 Volume 4
arrow Survivant T.1 Danger
arrow Survivant T.9 Danger

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article