Critique 53 - Gibier de potence T.1 Le Jardin des lys

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : François Capuron & Fred Duval
Dessinateur : Fabrice Jarzaguet
Coloriste : Isabelle Rabarot
Éditeur : Delcourt
Collection : Conquistador

Taille : Grand format
Dépôt Légal : 05/2001
ISBN : 2-84055-458-5
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (12.90€)

Genre : Western; Aventure



Synopsis du site de Delcourt
États-Unis, 1865. La Guerre de Sécession touche à sa fin. Madame Granger n'a désormais plus qu'un seul but : retrouver son époux, prisonnier des Nordistes. Alors qu'il est détenu au fort Mac Laglen, et résiste aux interrogatoires musclés des tuniques bleues, elle ira jusqu'à voler les dollars destinés à la réparation de l'église de la bourgade de Church Hill ! Un hold-up organisé en famille, dont les bénéfices serviront à lever une armée, et à tirer son homme des pattes de ses ennemis.

Un excellent synopsis que nous offre Delcourt pour le premier album de cette série « Western » scénarisé par François Capuron et Fred Duval, et savamment illustré par Fabrice Jarzaguet, auteur que l'on avait découvert chez Zenda grâce à son diptyque Bunker Baby Doll, et finalement, agréablement mis en couleurs par Isabelle Rabarot. Ce premier tome, au scénario présentant parfois des avenues tout à fait inattendues et imprévisibles, étoffe le catalogue de la maison d'édition d'un excellent titre de plus dans la collection Conquistador qui comprend déjà d'autres titres du genre, tels les albums Wayne Redlake - 500 Fusils, Chiens de Prairie et Trio Grande.

Les amateurs de ce genre, qui se sentent un peu lésés par la très faible quantité de nouveautés de ce type depuis quelques années, seront délicieusement servis à la lecture de ce premier opus qui présente à la foi une saveur classique, nécessaire à l'époque concernée par le récit, mais aussi rehaussée d'une touche de fraîcheur quant aux personnages principaux que l'on suit dans cette série. De plus, à l'instar de la série Tuniques Bleues où les héros sont les nordistes, celle-ci nous présente une optique un peu plus réaliste du comportement de ces derniers, et telle une médaille, nous fait aussi part de l'autre face de cette affreuse Guerre de Sécession qui a déchiré les États-Unis lors de la deuxième moitié du XIXe siècle.

En résumé, le premier album de cette équipe d'auteurs, qui en sont actuellement à la préparation du quatrième de la série, est une belle réussite agréable à lire et invite les lecteurs à poursuivre leur lecture dans le deuxième tome afin de connaître le dénouement de l'histoire.

ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article