Critique 966 - Alta Donna T.2 Furets et fureteuse

Publié le par Katy Van den Broele

Scénariste : Mathieu Mariolle
Dessinateur : MiniKim (Maïté Lajic)
Coloriste : Mélanie Pop
Éditeur : Dargaud

Taille : Format A5, couverture souple
Dépôt Légal : 06/2008
ISBN-10 : 2-505-00343-2
ISBN-13 : 978-2-505-00343-4
Nb Pages : 128
Prix de détail : 17.95$ (10.40€)

Genre : Jeunesse; Fantastique



Présentation de l'éditeur
Suivez-moi ! On y retourne ! Où ça ? Ben, à Alta Donna ! Je sais, j'ai dit que c'était super-barbant, mais pour la première fois, il s'y passe quelque chose de marrant. Et j'avais raison : Damiano et Ines ne sont pas ordinaires du tout ! Bon, avoir raison, ça n'empêche quand même pas les ennuis, les pièges, les questions sans réponse. Un jour, je comprendrai pourquoi Damiano continue à me mentir, pourquoi ces deux créatures étranges ont tenté de l'agresser ou pourquoi il fait toujours trop gris le lundi matin. Et peut-être même pourquoi vous m'écoutez au lieu de commencer à lire ce livre !

Alta Donna était une ville paisible et agréable, beaucoup l'auraient tout aussitôt qualifiée de paradisiaque, sauf la jeune Nola. Cette petite rêveuse trouvait, en effet, que sa ville natale devenait langoureusement barbante, jusqu'à ce qu'arrivent l'étrange Ines et son frère Damiano. Avec leur arrivée, les événements étranges se sont rapidement multipliés, et maintenant plus que jamais, la curiosité de Nola en est titillée... shock

Après un premier tome plantant progressivement le décor et les personnages d'Alta Donna, le lecteur a le plaisir de poursuivre une grande aventure dont le suspense avait été amorcé à la fin du premier tome. De plus, la qualité visuelle de cet album, encore une fois orné de couleurs vives aux tons de pastel, est égale au précédent. En effet, le dessin et la mise en couleurs ont toujours un effet aussi accrocheur et captivant, et rendent l'histoire encore plus vivante, au point tel que le lecteur vivra davantage son expérience comme un visionnement de dessin animé que comme une lecture de livre proprement dite. Et comble du bonheur, pour ceux qui n'aiment pas les séries dont on ne sait jamais si l'on connaîtra la fin, avec Alta Donna, on a droit à une histoire complète en trois tomes! bravo

En conclusion, on peut dire que les auteurs ont livré un beau produit pour petits et grands, car il suffit d'avoir eu le plaisir de rencontrer MiniKim en dédicace pour voir que la série ne séduit pas que les jeunes filles! wink

ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article