Critique 967 - Communauté (La) T.1 [entretiens], Première partie

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Yann Benoît & Hervé Tanquerelle
Dessinateur : Hervé Tanquerelle
Coloriste : <Aucun> - Noir & Blanc
Éditeur : Futuropolis

Taille : Format ¾, couverture cartonnée
Dépôt Légal : 05/2008
ISBN-10 : 2-7548-0161-8
ISBN-13 : 978-2-7548-0161-4
Nb Pages : 176
Prix de détail : 45.50$ (24.00€)

Genre : Chronique



Présentation de l'éditeur
Bientôt, de proche en proche, tous les gens s'aimeront et en communauté tous s'installeront.

Interrompant temporairement sa participation à la réalisation des épisodes de la série Lucha Libre, publiés chez Les Humanoïdes Associés, Hervé Tanquerelle s'associe avec Yann Benoît pour mettre au point une nouvelle série particulière, à être présentée au sein du catalogue des éditions Futuropolis. De fait, le résultat de leur collaboration donnera un premier tome de pas moins de 170 planches dans lesquelles le lecteur découvrira la destinée d'un petit groupe de jeunes adultes, tous motivés à l'idée de vivre en communauté et en harmonie avec l'environnement. smile

Avec son récit qui remonte quelques années avant les événements de mai 1968, cet album permet une incursion dans les motivations des membres de ce groupe aux aspirations communautaires, et ce, à travers une conversation de type entrevue entre un jeune homme et son beau-père, l'un des fondateurs de la communauté la Minoterie. L'album démarre ainsi sur une petite situation d'inconfort, qui découle d'une transposition très réaliste d'une conversation où il tellement de choses à dire que l'on ne sait trop par où commencer, pour ensuite naviguer, avec une aisance remarquable, entre les différentes étapes successives de la réfection des lieux adoptés, incluant bien sûr l'adoption du réfectoire, mais aussi l'intégration des membres atypiques de la communauté auprès du voisinage. wink

Alors que la lecture des premières pages de cet album porte au questionnement, à savoir où veulent bien en venir les auteurs, la suite du récit apprivoise graduellement le lecteur afin de lui communiquer une expérience de vie tout à fait extraordinaire. Ce dernier se retrouve ainsi captivé par l'évolution de ce projet d'envergure qu'est le développement de la Minoterie, si bien que, lorsqu'arrivent les mots "Fin de la première partie", une envie pressante de connaître la suite des événements submerge le lecteur. En bref, voilà donc une très belle réussite de la part de Yann Benoît et Hervé Tanquerelle, vivement la suite! winkthumb

ok ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article