Critique 196 - Légende de Robin des Bois (La)

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Manu Larcenet
Dessinateur : Manu Larcenet
Coloriste : Patrice Larcenet
Editeur : Dargaud
Collection : Poisson Pilote

Taille : Format normal
Dépot Légal : 08/2003
ISBN : 2-205-05496-1
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Humoristique



Synopsis du site de Dargaud
Ces aventures de Robin des Bois par Manu Larcenet furent prépubliées dans Fluide Glacial en 2002 et 2003. Elles sont maintenant publiées en album et en couleur dans la collection Poisson Pilote. Parfaitement déconnantes et foutraquement maîtrisées, les planches d'anthologie se succèdent à un rythme effréné. De la rencontre avec Tarzan au retour de frère Jean devenu Pape, d'une virée en banlieue au duel avec John Wayne, shérif de Nottingham, le lecteur hilare reprend à peine son souffle.

Un Manu Larcenet dans une veine de pur burlesque que l'on n'avait pas encore lu chez Dargaud.


Quelques mois seulement après la parution du premier tome du Combat ordinaire, l'auteur en profite pour ressortir quelques planches de ses archives, les fait mettre en couleur par son frère et complice de ce dernier ouvrage, et les présente à un tout nouveau public dans la collection Poisson Pilote des éditions Dargaud.

Cette collection, qui abrite une myriade d'albums de qualité tout aussi inégale qu'il est humainement possible, permet parfois de faire découvrir un artiste hors pair à travers une oeuvre qui sort de l'ordinaire, préservant ainsi une note au dessus de la moyenne dans la qualité des albums qui en font partie. Avec La Légende de Robin des Bois, les frères Larcenet contribuent à monter ladite moyenne de cette collection en livrant un tome composé de mini-récits qui se suivent relatant les derniers jours du héros aux collants verts, alors qu'il accuse un âge vénérable de 75 ans et qu'il se trouve atteint de la maladie de Alzheimer.

Rempli d'humour et de contrastes hilarants, ce recueil d'histoires humoristiques prépubliées dans Fluide Glacial de 2002 à 2003 touche le lecteur dès les premières pages, et permet un délicieux moment de lecture, jusqu'à la fin tragique du héros et de son homologue, le shérif de Nottingham. winkthumb

ok ok ok ½ /5

Lien vers d'autres critiques des albums de Manu Larcenet:
arrow Combat ordinaire (Le) T.2 Les Quantités négligeables
arrow Combat ordinaire (Le) T.3 Ce qui est précieux
arrow Retour à la terre (Le) T.1 La Vraie vie

Publié dans Critiques

Commenter cet article