Critique 198 - Dragonseed T.1 De cendres et de sang

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Kurt McClung
Dessinateur : Mateo Guerrero
Encreur : Aure Jimenez
Coloriste : Jose Maria Reyes Parra
Lettrage : Moscow Eye
Couverture : Mateo Guerrero & Richard Isanove
Traducteur : Antoine Pinchot
Editeur : Les Humanoïdes Associés

Taille : Grand format
Dépot Légal : 02/2006
ISBN : 2-7316-1737-3
Nb Pages : 48
Prix de détail : 23.95$ (12.90€)

Genre : Heroic-fantasy



Synopsis du site de Les Humanoïdes Associés
Cela fait des siècles que les hommes et les créatures de Krath se préparent à une guerre que seuls certains d'entre eux espéraient ne jamais voir venir. Un sang-mêlé, mi-homme, mi-dragon, dispose de deux lunes pour retrouver le voleur d'une larme de pierre volée à son père, avant que le Conseil des Anciens ne déclenche une guerre trop longtemps repoussée. Le fils du dragon va pourtant tout tenter pour retrouver la relique magique et ainsi préserver la paix fragile qui subsiste encore entre les deux mondes.

Voici la première parution directement en langue française pour cette équipe d'artistes qui avaient connu leurs débuts avec la publication de comics chez la société Image Comics, alors qu'ils réalisèrent les quelques derniers épisodes de la série Warlands: The Age of Ice, ainsi que le numéro spécial One-Shot intulé Warlands: Dark Tide Rising. Pour ce nouvel album, ils font équipe avec l'éditeur de journaux professionnels dans les domaines du jeu et scénariste à mi-temps Kurt McClung, qui écrit cette fable de demi-dragons après avoir été inspiré, lors de son dernier congé aux États-Unis, par l'atmosphère des politiques hégémoniques de l'actuel président.

En lisant cette bande dessinée, plutôt que d'avoir droit à une critique de la société américaine, - si l'on s'en tient aux sources inspiratrices de l'auteur - le lecteur pourra plutôt profiter d'une atmosphère qui s'apparenterait avec celle du monde de Donjons et Dragons. En effet, les protagonistes de l'histoire étant mi-hommes, mi-dragons, agrémentés de la présence d'elfes et d'ogres à travers le récit, le résultat du monde imaginé par Kurt McClung possède énormément d'éléments fantaisistes de l'univers bien connus pour ses jeux de rôle et ses adaptations électroniques. Ainsi, avec cet ensemble de personnages variés, acteurs d'un scénario captivant, le scénariste réussit à séduire son lectorat dès son premier scénario.

Associés à l'auteur dans cette aventure créatrice, les dessinateurs Mateo Guerrero et Aure Jimenez semblent bien confortables dans ce monde de créatures et de monstres divers, car leur interprétation de ces êtres donne un rendu tout à fait splendide, spécialement pour le dragon et les humains hybrides qui sont tout à fait réussis. Ainsi, avec les couleurs de Jose Maria Reyes Parra, le résultat final offert aux lecteurs est très invitant, et attise l'intérêt qui semble diminuer pour premiers tomes de séries nouvelles.

En bref, ce premier tome, qui demandera à être relu avant de pouvoir attaquer la suite, permet un moment de lecture agréable, et charmera sans aucun doute les amateurs des mondes de D&D. winkthumb

ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article