Critique 202 - Miss Pas Touche T.1 La Vierge du bordel

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Hubert Boulard
Dessinateur : Kerascoët (Marie Pommepuy & Sébastien Cosset)
Coloriste : Hubert Boulard
Editeur : Dargaud
Collection : Poisson Pilote

Taille : Format normal
Dépot Légal : 05/2006
ISBN : 2-205-05811-8
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Polar



Synopsis du site de Dargaud
Quand deux jeunes filles de province débarquent dans le Paris des années 30 pour chercher du travail, elles n'ont pas l'embarras du choix : elles deviennent bonnes à tout faire dans la haute société. C'est le lot d'Agathe et de Blanche, deux soeurs qui astiquent, lavent et récurent chez une patronne très comme il faut. Autant Agathe est légère et insouciante, autant Blanche est prude et timide. Et quand sa soeur va guincher sur les bords de Marne à la recherche du prince charmant, Blanche l'attend dans leur chambre nichée sous les toits.

Une nuit, Blanche entend des bruits bizarres dans une pièce de l'immeuble mitoyen -- chose étrange, le dit immeuble étant muré pour insalubrité. Curieuse comme pas deux, elle creuse un trou pour en savoir plus. Et découvre une scène horrible : une fille mutilée réduite à l'état de macchabée. Et si c'était un nouveau crime du sinistre «Boucher des guinguettes» ? A son retour, elle en parle à sa soeur. Mais Agathe a tout juste le temps de glisser un oeil à son tour avant de recevoir une balle... «Suicide», dit la police. Puisque c'est comme ça, Blanche mènera l'enquête toute seule.

Et voilà comment elle se fait engager dans une «maison de joie», le Pompadour, où elle est chargée des clients un peu spéciaux. Au moins, elle ne perdra pas sa chère virginité...


Miss Pas Touche, c'est le surnom de Blanche que lui ont attribué les filles au Pompadour. Dans la ville de Paris de l'avant-guerre, les lecteurs ont droit à une étonnante découverte des moeurs plus que particuliers de certains des réguliers, ainsi que des pensionnaires de cet établissement qui semble abriter les mystérieux assassins de sa soeur Agathe. Dépourvue de travail et de logis suite au "suicide" de cette dernière, Blanche traque le tueur grâce à quelques indices jusqu'à Pompadour où elle réussit à se faire engager pour se charger de quelques clients aux goûts un peu spéciaux... Tout en cherchant à démasquer le meurtrier, bien sûr!

Malgré un style de dessin qui, à prime abord, n'attire pas l'oeil du lecteur scrupuleux, et qui semble décidément être la marque de commerce de la collection Poisson Pilote, il ne suffit que de quelques pages pour que celui-ci se sente aspiré par le récit original composé par Hubert Boulard et cesse d'analyser le dessin en tant que tel. En effet, un délicieux équilibre de drame, de légèreté et de suspense permet un moment de lecture captivant et divertissant. Les planches, signées Kerascoët, représentent en fait le travail d'un couple de dessinateurs, Marie Pommepuy la dessinatrice, et Sébastien Cosset, en charge des décors. Complétées par la mise en couleurs quadrichromique de Hubert, celles-ci constituent un support adéquat pour présenter ce récit intéressant.

En bref, ce premier tome d'une histoire qui devrait être composée de deux albums, est une belle surprise et se dénote de façon agréable des autres parutions de ce printemps! winkthumb

ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article

Laurent 14/06/2006 22:44

Ha ben voila qui est mieux !
Bon courage, c'est du boulot tout ca ! :)

Laurent 09/06/2006 16:00

J'ai craqué sur cette BD pour sa couverture et ses couleurs que je trouve magnifique ! D'ailleurs, ça reflète bien l'ensemble de l'album et on s'interesse vite à l'intrigue et son héroine attachante !
PS : Y'aurait pas un petit soucis dans le menu déroulant ?! Il semblerait que toute les BDs ne soient pas listées... c'est le cas de celle-ci par exemple ! ;)

Philippe Grenier 09/06/2006 17:00

Merci Laurent pour ton commentaire! :)
Désolé pour le menu déroulant, je ne l'ai pas mis à jour depuis quelques jours... Je vais remédier à cela dès maintenant! ;)