Critique 208 - Durango T.14 Un pas vers l'enfer

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Yves Swolfs
Dessinateur : Thierry Girod
Coloriste : Jocelyne Charrance
Lettrage : Michel Brun
Editeur : Soleil

Taille : Format normal
Dépot Légal : 04/2006
ISBN : 2-84946-317-5
Nb Pages : 48
Prix de détail : 15.95$ (9.45€)

Genre : Western



Synopsis du site de Soleil
Depuis trop longtemps, il avait pris racine à Nortonville, renonçant à ses pérégrinations aventureuses pour vivre auprès d'une charmante "héritière". Quelques années de plus et il aurait même fini par accepter ce poste de shérif que la ville entière lui proposait. Mais un incendie volontaire bouleversa la donne. L'homme reprit son arme et disparut à jamais de la ville pour hanter à nouveau les pistes hasardeuses, à la poursuite des incendiaires et de leur commanditaire...

Après plusieurs années, Swolfs poursuit Durango, en collaboration avec Girod qui illustre, avec brio, ce western devenu incontournable. Avec un graphisme proche de son homonyme, Girod allie la force et le caractère de son trait à la précision de son encrage.


Ainsi, après huit longues années d'absence, l'aventurier Durango est enfin de retour! Pour ce quatorzième album, Yves Swolfs, qui se concentre actuellement sur son autre série Légende, passe le flambeau de la réalisation des planches à Thierry Girod et Jocelyne Charrance. En effet, après avoir réalisé six albums de la série Wanted, une autre série «western» publiée chez Soleil, ils se joignent à Swolfs afin de remettre en vie cette excellente série créée par l'auteur en 1980.

Cette aventure fait suite aux événements du diptyque Colorado - L'Héritière, alors que le protagoniste poursuit un groupe d'assassins afin de remonter jusqu'à leur employeur et les faire payer pour le crime qu'ils ont commis à son égard. Avec des découpages et des mises en scène à forte influence cinématographique, Thierry Girod livre de superbes planches, qui agrémentées d'une mise en couleurs inspirée de Jocelyne Charrance, véhiculent parfaitement les ambiances du récit. Malgré le fait qu'il ne soit pas nécessaire de relire les 13 albums précédents de la série avant de s'attaquer à celui-ci, il est toutefois conseillé de se rafraîchir la mémoire concernant les événements qui se sont déroulés à Nortonville en relisant les 11e et 12e tomes. Ainsi, la relation entre l'aventurier et Mlle Northon telle que présentée lors des quelques scènes de retour en arrière sera plus claire, autant que la source de la motivation du pistolero gaucher à traquer les assaillants. De plus, en offrant une fin ouverte au récit, l'auteur laisse deviner la parution d'un quinzième tome dans lequel se poursuivra la traque des commanditaires! winkthumb

En bref, cette nouveauté qui met fin à la longue attente du retour de Durango, plaira incontestablement aux amateurs de «westerns», autant dans le 7e que le 9e art. wink Il est à noter que pour l'occasion, Les Humanoïdes Associés, qui détiennent toujours les droits de publication des 13 tomes précédents de la série, ont réédité tous les albums précédents avec la nouvelle maquette du 14e tome, créant ainsi des versions plus luxueuses que les diverses éditions originales de ces titres. ok

ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article