Critique 209 - Légende T.3 La Grande battue

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Yves Swolfs
Dessinateur : Yves Swolfs
Coloriste : Sophie Swolfs
Editeur : Soleil

Taille : Grand format
Dépot Légal : 04/2006
ISBN : 2-84946-381-7
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (12.90€)

Genre : Aventure; Médiéval



Synopsis du site de Soleil
Après Le Prince de la Nuit, Yves Swolfs confirme son indéniable talent avec la Légende du Chevalier Errant...

Sur les conseils de Milos Shaggan, Matthias « le sec » renversa son frère et extermina sa famille. Seul rescapé, un nouveau-né : Tristan, le fils du Duc de Halsbourg. Recueilli par un meneur de loups, puis par « ceux des forêts profondes », il a trouvé malgré lui sa place au sein de leur horde.

Leur nouvel exploit : la prise en otage d'un émissaire du Roi de France. Sans plus tarder, Matthias l'usurpateur organise une vaste chasse à l'homme pour libérer le prisonnier. Le repère des « égorgeurs » n'est plus très loin... Et Milos Shaggan espère enfin mettre la main sur le dernier héritier légitime du Duché...


Alors que la deuxième parution du mois signée Yves Swolfs crée de l'enthousiasme chez les amateurs de Durango, voici que l'auteur offre à ses lecteurs le troisième tome de sa série médiévale Légende, poursuivant ainsi ses deux cycles d'aventures en même temps!

Yves Swolfs, dont la carrière a débuté en 1981 avec le lancement du premier tome de Durango, a eu le bonheur de connaître le succès grâce à une variété de séries, notamment avec sa série fantastique Le Prince de la Nuit, ainsi qu'avec Dampierre, une série historique, maintenant reprise par Pierre Legein, pour laquelle il a dessiné les deux premiers tomes et maintenu la scénarisation jusqu'au neuvième. Enfin, en 2000, il imagine la série Vlad pour laquelle il s'associe avec Griffo (Werner Goelen) pour les dessins.

Légende est ainsi la plus récente de ses créations, pour laquelle il assure le double rôle de scénariste et de dessinateur, tandis que sa conjointe Sophie complète l'alliance graphique avec un excellente mise en couleurs, qui en plus de complémenter le dessin de Yves, le rehausse pour donner un rendu de haute qualité et plaisant à regarder.

Enfin, ce troisième tome poursuit l'histoire des deux premiers récits, et tandis que certains éléments clés se déroulent dans ce chapitre, il est clair que l'apogée de ce roman graphique aura lieu dans l'un des prochains tomes, faisant de celui-ci un album intéressant, mais non l'un des meilleurs parus.

ok ok ok /5

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article