Critique 211 - New-Messiah.com T.1 One

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Pierre-Paul Verelst
Dessinateur : Jesús Redondo
Coloriste : Fabien Alquier
Editeur : Paquet

Taille : Format normal
Dépot Légal : 05/2006
ISBN : 2-88890-051-3
Nb Pages : 48
Prix de détail : 21.95$ (11.00€)

Genre : Polar



Synopsis du site de Paquet
Conflits interminables, violence quotidienne, récession sans précédent, nouvelle pauvreté massive: c'est dans un monde qui a perdu ses valeurs qu'un spam suivi d'une fantastique campagne marketing annonce la venue future d'un Nouveau Messie. Journaliste célèbre pour ses blogs géopolitiques, Michael D. Yauch mène l'enquête. Mais que faire quand le citoyen ne demande qu'à croire?

Avec son style de dessin au trait fin et soigné, cette réalisation de Jesús Redondo sur un scénario de l'analyste financier Pierre-Paul Verelst, a incontestablement attiré l'oeil des lecteurs du journal mensuel Bo Doï, alors que la troisième et dernière partie du récit fut présentée dans le N°96 du mois de mai 2006. En effet, les 17 dernières planches de ce qui formera le premier des deux tomes prévus pour cette série, siégeant entre les affreuses pages aux dessins bâclés de Tronchet et suivies de celles de Sfar, se sont royalement démarquées du lot, et ont permis aux lecteurs de se réconcilier avec le contenu de la revue, malgré le mauvais jugement éditorial de Frédéric Vidal.

En parcourant cet album, il est parfois clair que cette bande dessinée est la première scénarisée par l'auteur. En effet, à diverses reprises, certaines scènes semblent déposées à un endroit de façon à pouvoir justifier les événements se déroulant quelques cases plus loin. Ceci dit, l'auteur parvient tout de même à intéresser le lecteur avec un récit intriguant dans lequel très peu de l'intrigue entourant le Nouveau Messie est divulguée. Ainsi, le lecteur se retrouve presque au même point que le protagoniste Michael D. Yauch, journaliste qui effectue une enquête sur le sujet.

En bref, la première partie de ce diptyque permet une lecture légère et intéressante, et malgré le côté novice du scénario, ce tome demeure un bon album. En fait, s'il n'y avait qu'un seul bémol à noter, ce serait que malgré son format normal, cet album de la maison d'édition Paquet est vendu au prix d'un grand format sur le marché québécois! fru

ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article