Critique 213 - Wonder Woman #1 Who Is Wonder Woman?, Part 1

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Allan Heinberg
Dessinateur : Terry Dodson
Encreur : Rachel Dodson
Coloriste : Alex Sinclair
Lettrage : Rob Leigh
Couverture A : Terry Dodson, Rachel Dodson & Alex Sinclair
Couverture B : Adam Kubert
Editeur : DC Comics

Taille : Format US normal
Dépot Légal : 08/2006
ISBN : <Aucun>
Nb Pages : 32
Prix de détail : 4.00$ (2.99USD)

Genre : Super-héros

Synopsis du site de DC Comics
One year after the execution of Maxwell Lord and the earth-shattering events of Infinite Crisis, the DCU is still struggling to come to terms with its most powerful heroine. Is she a martyr or a murderer? A politician or a super hero? Writer Allan Heinberg (Young Avengers, JLA, TV's The O.C. and Sex and the City) and artists Terry & Rachel Dodson (Marvel Knights: Spider-Man, Harley Quinn) provide surprising answers, giving Wonder Woman a fresh, sexy look and a bold new direction! The series begins with the multi-part «Who Is Wonder Woman?» story arc, paying homage to the character's distinguished history while placing her firmly in the present with an all-new supporting cast, a brand-new mission, and a renewed sense of wonder. A treat for longtime fans and a perfect jumping-on point for new readers, Wonder Woman #1 features the icon you know and love as you've never seen her before!

Il est un an plus tard dans le monde du DC Universe. La Wonder Woman que les gens connaissaient et idolâtraient est disparue sans laisser de traces suite aux événements qui se sont déroulés dans Infinite Crisis. De plus, elle n'est pas la seule à manquer à l'appel! En effet, entre autres, Superman brille aussi par son absence depuis même la période de temps. Alors que la série hebdomadaire simplement intitulée 52 relate les événements de cette année extraordinaire sans les plus grands super-héros, l'éditeur continue certaines de ses séries telles que Superman, Green Lantern et Teen Titans dans le cadre de sa collection 1 Year Later, tandis que d'autres, telles Wonder Woman et bientôt The Flash sont réinitialisées.

Dans le cas de la série Wonder Woman, la raison de la réinitialisation devient claire à la lecture de ce premier épisode du nouveau cycle Who is Wonder Woman?, alors que le lecteur apprend que la jeune soeur de Diana Troy, toujours sans nouvelles de son aînée, décide de laisser tomber son pseudo de Wonder Girl pour s'afficher en tant que la nouvelle Wonder Woman. Ainsi, grâce aux dessins du talentueux couple d'artistes Terry et Rachel Dodson, le scénariste pluridisciplinaire Allan Heinberg fait revivre l'héroïne dans ce troisième volet d'aventures de la princesse amazonienne.

Le personnage de Wonder Woman, qui a vu son premier épisode paraître durant l'été 1942 avec le recueil d'histoires The Origin of Wonder Woman (and other tales), a connu sa première apparition dans le huitième All Star Comics de janvier 1942. Publiée régulièrement depuis 1943, la série a subi une première interruption en 1986, suite au déroulement de la mini-série Crisis on Infinite Earths. Toutefois, le numéro 329 de février 1986 a rapidement été suivi par le premier épisode du deuxième volet, qui démarra un an plus tard, en février 1987 avec l'histoire The Princess and the Power! pour se poursuivre jusqu'en avril 2006, au N°226. Ainsi, ce nouveau départ pour la protagoniste est en fait le 556e épisode à paraître depuis les soixante-quatre dernières années! wink

En bref, alors que la reprise du dessin par le couple Dodson permet au lecteur d'apprécier des planches bien réalisées, il est toujours trop tôt pour porter un jugement sur le récit car celui-ci a été conçu de façon à s'étendre sur plusieurs numéros afin de constituer le premier cycle. Toutefois, Allan Heinberg offre déjà une surprise à la dernière page avant de laisser ses lecteurs patienter encore quelques semaines avant la parution du N°2! winkthumb

ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article