Critique 251 - Mèche Rebelle T.1 Kim

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Zidrou (Benoit Drousie)
Dessinateur : Matteo Alemanno
Coloriste : Scarlett Smulkowski
Éditeur : Dupuis
Collection : Repérages

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 09/2003
ISBN : 2-8001-3407-0
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Fantastique



Synopsis du site de Dupuis
Ne vous attachez pas trop à elle : Kim doit mourir...
Kim a 15 ans. Elle est belle. Très belle. Elle déborde de vie. Une mèche rebelle orne son front. Et cependant, ne vous attachez pas trop à elle, car Kim doit mourir...

Nuit de Noël. Kim et Alicia, sa soeur aînée et grassouillette, jouent deux anges dans une pièce de théâtre. Après la représentation, les deux soeurs sortent dans la nuit glaciale et courent vers le fast-food le plus proche. Une DS noire survient, fauche Kim et prend la fuite. Fin du premier acte.

Dans les bureaux de la société Pro Tecto, le patron est furieux : Kim est une "élite majeure", c'est-à-dire qu'elle devait jouer un rôle capital dans l'avenir ! Il y a eu erreur de casting : ce n'est pas elle qui aurait dû se faire renverser ! La faute à qui ? À "Madame", froide exécutrice et conductrice de la DS ? A-t-elle scrupuleusement suivi les instructions de son Scriptor, sorte d'ordinateur portable qui contient toutes les données relatives au passé, présent et futur de chaque être humain ? Ou à Lorenzo, l'ange gardien de Kim, qui a eu un instant de distraction ? Peu importe. Maintenant que le mal est fait, autant finir le travail.

Le patron de Pro Tecto charge donc Madame d'aller achever son (sale) boulot et, par la même occasion, la jeune fille qui a été transportée dans le coma à l'hôpital. Mais Lorenzo, secrètement amoureux de Kim, ne l'entend pas de cette oreille et, avec la complicité d'un collègue un brin givré et de la propre soeur de Kim, va essayer de sauver son "élite majeure" des griffes de Madame. Quitte à violer les règles immuables et les procédures implacables de son terrible employeur...


proTECTO #0Avec la mise en marché de la série proTECTO dans la collection Empreinte(s), les éditions Dupuis font, en fait, renaître sous une nouvelle maquette et un nouveau nom, les deux premiers épisodes de la série originalement parus sous le nom de Mèche Rebelle. Ainsi, ceux qui se sont déjà procurés les T.1 Kim et T.2 Alicia n'auront pas besoin du recueil intitulé La Genèse, et peuvent passer directement au premier tome numéro 1 de la nouvelle série qui porte le titre La Fabrique des mères éplorées.

Il y a certaines séries pour lesquelles lorsque le délai de parution entre les tomes est prolongé, il est parfois intéressant d'effectuer un retour en arrière afin de mieux profiter des subtilités du récit présenté dans la nouvelle parution. Dans le cas de proTECTO, le lecteur aura tout à son avantage de relire ce premier tome trépidant dans lequel sont présentés les divers personnages de la série, ainsi que les rôles qu'ils jouent dans ce monde imaginaire de Zidrou, qui peut-être n'est pas si différent que cela du nôtre! wink De plus, ayant déjà frôlé la mort à plusieurs reprises, le scénariste met en place un récit très personnel qui a l'avantage de toucher tout autant les lecteurs qui le découvrent que ceux qui le relisent.

En bref, cette bande dessinée, illustrée par Matteo d'un trait tout à fait convenable, capte l'intérêt du lecteur dès les premières planches, et avec sa cadence accélérée des événements, celui-ci n'a d'autre donne envie que de poursuivre directement sa lecture dans la suite intitulée Alicia. winkthumb

ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article