Critique 286 - Ratafia T.1 Mon nom est Capitaine

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Nicolas Pothier
Dessinateur : Frédérik Salsedo
Coloriste : Greg Salsedo
Éditeur : Milan * [treize étrange]

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 06/2005
ISBN : 2-7459-1664-5
Nb Pages : 48
Prix de détail : 19.95$ (10.50€)

Genre : Aventure; Humoristique



Synopsis du site de Milan
Charles le pirate n'avait sans doute pas prévu de perdre vaisseau et équipage dans une partie de cartes contre un capitaine de cette ... envergure. Ses marins lui avaient bien dit de se méfier de ce drôle de personnage avant de relancer le jeu de son lot de neuf cartes aux trésors. Maintenant, c'est la larme à l'oeil que le pauvre Charles regarde la barque du petit capitaine s'éloigner du quai pour prendre possession de ce qui fut autrefois son fier navire.

Une autre des belles découvertes de l'année 2005 fut celle du premier tome de Ratafia. Cette série relatant l'histoire d'un vieux pirate, plus intéressé par les arts et la littérature que les bonnes vieilles et traditionnelles chasses au trésor, s'embarque dans une aventure loufoque dans laquelle les personnages rigolos et de situations hilarantes en sont le fondement. Mais ce n'est pas tout, en plus du déroulement cocasse du récit, les dialogues sont peuplés de calembours et autres jeux de mots, complétant avec brio le récit amusant. wink

Dès le premier coup d'oeil jeté à l'intérieur de l'album, le lecteur ne pourra que se sentir attiré par le dessin de Frédérik Salsedo, qui de plus, a été chaleureusement rehaussé par la mise en couleurs de son frère Greg. D'un style tout à fait inspiré, cette bande dessinée, adressée à un public de tout âge, sera toutefois beaucoup plus appréciée par un lectorat plus mature qui bénéficiera immanquablement des quelques petites finesses des dialogues composés par Nicolas Pothier. smile

En résumé, avec un deuxième tome déjà disponible et un troisième annoncé pour 2007, voici incontestablement une nouvelle série à ne pas manquer! winkthumb

ok ok ok ok ½ /5

Publié dans Critiques

Commenter cet article