Critique 298 - Minuscule Mousquetaire (Le) T.3 On ne patine pas avec l'amour

Publié le par Philippe Grenier

Scénariste : Joann Sfar
Dessinateur : Joann Sfar
Coloriste : Joann Sfar
Éditeur : Dargaud
Collection : Poisson Pilote

Taille : Format normal
Dépôt Légal : 06/2006
ISBN : 2-205-05763-4
Nb Pages : 48
Prix de détail : 16.95$ (9.80€)

Genre : Humouristique



Synopsis du site de Dargaud
Nous avions quitté le truculent mousquetaire philosophe dans une baignoire en galante compagnie. Par la magie de la Bande Dessinée, on le retrouve à bord d'un galion voguant sur le Pacifique où il ne peut s'empêcher de séduire la compagne du capitaine Scorpione, se battre en duel, puis après moult péripéties épouser la fille d'un roi d'une île perdue ressemblant furieusement à Hawaï.

Délicieuse aventure parfois paillarde, toujours brillante, ce troisième tome du Minuscule Mousquetaire, tout en couleurs directes, ravira les amateurs de philosophie, d'amour et d'îles paradisiaques.


Que d'éloges pour un si minuscule personnage et un livre qui offre presque autant de plaisir à lire! En effet, encore une fois, et aussi étrangement que cela puisse paraître, Joann Sfar arrive à faire publier un énième recueil de barbouillages et de gribouillis relatant des événements dignes de fabulations pubères. L'auteur, qui navigue actuellement sur une mode gonflée à partir de ses premiers efforts publiés chez L'Association, a en effet atteint un niveau de popularité conduisant certains à se procurer tout ce qu'il produit sans prendre le temps d'analyser le contenu ou même d'en questionner la qualité. donnowhy

Pourquoi tant de louanges à un homme qui publie des sketchs de storyboard illustrant des histoires puériles, alors qu'en parallèle on tarit de reproches Albert Uderzo pour avoir osé croiser Astérix avec Goldorak? Au moins, dans le cas de Le Ciel lui tombe sur la tête, le lecteur a toujours l'avantage de pouvoir apprécier les superbes dessins du dessinateur, à défaut d'obtenir la satisfaction de lire un récit digne des classiques de René Goscinny. Or, avec ce troisième opus du Minuscule Mousquetaire, livré deux mois seulement après le premier tome narcissique de La Vallée des Merveilles, le lecteur n'aura même pas moyen de se réconcilier d'une lecture navrante par les dessins, car ceux-ci ont été bâclés à un niveau rarement atteint auparavant. no

Enfin, malgré tous ses défauts, cet album a néanmoins un bon côté: il se mérite l'honneur d'obtenir le premier prix Citron octroyé sur Critiques BD! bravo greengrin

0/5

Publié dans Critiques

Commenter cet article